Albums

Jeff Beck Live analysé

Live at the Hollywood Bowl (2018)
Jeff Beck
ATCO
Durée : 92 Minutes
9/10


Par Jacques Dulac

L’infatigable virtuose de la guitare électrique se paie un party pour son 50ème anniversaire de carrière.

C’est avec une pléiade d’invités que Jeff Beck nous offre un tour de carrière qui soit dit en passant est très rempli! Enregistré en 2016 lorsque le guitariste était âgé de 72 ans, il nous prouve qu’il est encore capable de prouesses à la guitare. Lui qui a une discographie étonnante, aurait pu se taper un quadruple live, mais il s’en est tenu qu’à un double. Pas un moment mort dans cette soirée très bien remplie de hits et de classiques.

Il débute la soirée en lion ‘‘The Revolution Will be Televised’’ de son dernier album studio paru en 2016. Par la suite, il enchaîne avec des classiques des Yardbirds : Over Under Sideways Down, Heart Full of Soul et For Your Love avec à la voix, un vieux comparse des années 80, Jimmy Hall.

On a aussi droit à l’ère Jeff Beck Group avec Rice Pudding et Mountain Dew. Par la suite son compagnon du milieu des années 70 jusqu’au début 80, Jan Hammer, vient le rejoindre pour entamer un virage dans sa période jazz rock avec Freeway Jam, You Never Know et le classique Cause We’ve Ended as Lovers… une période importante dans la carrière de Jeff Beck.  Il continue toujours avec Hammer avec des couleurs plus eighties avec Star Cycle et Big Block qui démontrent toute la diversité technique et musicale de Jeff Beck qui a su passer au travers les époques avec aisance et ingéniosité.

Le CD 2 prend une toute autre direction avec une multitude d’invités qui apportent tous et chacun leurs touches personnelles. À ce moment, le spectacle prend plus des allures d’un jam entre amis. Tout d’abord, la seconde partie débute avec un classique du r’n’b intitulé I’d Rather be Blind interprété par l’une des plus grandes voix féminine actuelle Beth Hart qui y met vraiment toutes ses tripes dans cette interprétation sentie. C’est au tour de Buddy Guy de venir faire son tour avec Let Me Love You qui malgré son âge avancé semble toujours en forme.

Rosie Bones et Carmen Vandenberg reprennent le devant de la scène avec Jeff Beck le temps de deux pièces qu’elles ont co-écrit avec lui en 2016 : Live in the Dark et Scared for the Children. Pour suivre, c’est Billy Gibbons de ZZ Top qui fait son entrée avec l’un des succès du groupe Rough Boy. On a aussi droit à un retour dans le temps avec Train Kept A-Rollin et Shapes of Things interprétés par Steven Tyler d’Aerosmith. Pour le tournant final, on a droit à une belle version instrumentale de A Day in the Life des Beatles et pour terminer un hommage à Prince avec Purple Rain.

50 et plus de carrière de ce virtuose de la guitare n’ont pas raison de lui. Il est toujours parvenu à s’adapter aux époques et aussi à se réinventer pour continuer d’avancer musicalement. Si vous voulez faire un tour de carrière ou tout simplement vous initier au bonhomme, Live at the Hollywood Bowl est pour vous.

Listing : 

CD 1   The revolution will be televised  –  Over Under Sideways Down  –   Heart full of Soul  – For your Love  –   Beck’s Bolero  –  RicePudding/Morning Dew   –  Freeway Jam  –  You Never Know   –  Cause we’ve Ended as Lovers  –   Star Cycle  –  Blue Wind  –  Big Block

CD 2    I’d Rather be Blind   –  Let me Love You  –  Live in the Dark  –  Sacred for the Children   –   Rough Boy  –  Train Kept A-Rollin’  –  Shapes of Things   –  A Day in the Life   –  Purple Rain 

INFOGRAPHE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
RÉDAC’CHEF: GÉO GIGUERE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top