Albums

Joe Bonamassa British Blues Explosion analysé

Joe Bonamassa
British Blues Explosion
Paru 18 mai 2018 sur Universal Music
8/10 pour la musique
10/10 pour la magnifique pochette et les 3 vinyles Bleu Blanc Rouge

Par Richard Bolduc

Joe Bonamassa malgré son jeune âge (41 ans), s’est bâti une solide réputation de virtuose de la six cordes. Que ce soit sur ses nombreux albums studio (22) ou en spectacle (13), Bonamassa a su trouver un son qui lui est propre. On reconnaît facilement le son ‘bluesé’ de Bonamassa. C’est sûr que d’albums en albums il a peaufiné son style et ses compositions. Je n’ai pas la prétention de connaître toute son oeuvre mais je sens sur certains albums comme par exemple, Blues of Desperation, de l’exploration, une recherche de style à mon avis.

Il n’y a pas beaucoup d’artistes qui sont aussi prolifiques et qui ont aussi le sens du marketing aussi développé. Abonnez-vous à sa ‘mailing list’ et vous allez en recevoir des courriels de cossins connexes à sa musique. Que ce soit un vidéo, un ampli, une pédale de guitare ou un aimant à mettre sur son frigo. Vous voyez le genre? Un peu too much mais bon, il faut être imaginatif dans l’industrie de la musique si on veut se faire remarquer et bien en vivre en 2018. On aime ou pas.

Il a enregistré d’excellents albums avec la chanteuse à la voix puissante et pleine de soul, Beth Hart, qui était au FIJM le 7 juillet, mais sans Bonamassa). Le dernier en liste est Black Coffee, sorti en janvier 2018. Et Bonamassa va en sortir un nouveau avec 12 de ses propres compositions en septembre, Redemption est son titre. Il sort un album à tous les 9 à 10 mois.

Je ne connais pas un artiste aussi prolifique que lui. Dans le monde actuel où il est difficile de vendre la musique, ce monsieur doit avoir de bons fans fidèles qui achètent ses albums et remplissent les salles où il se produit. J’ai eu la chance de le voir 2 fois en spectacle, soit le 8 mai 2013 au Théatre St-Denis, le jour de ses 36 ans! (la foule lui avait chanté le happy birthday Joe et il avait vraiment apprécié).

Et on avait eu droit à tout un concert avec une partie acoustique et ensuite avec son band de feu.

Et aussi en 2015, le 10 avril à la Place Des Arts, salle Wilfird Pelletier. Un autre concert mémorable avec un section de cuivres, ce qui ajoute toujours un plus à la musique! Les deux fois, les salles étaient remplies de fans qui étaient conquis d’avance! Je ne suis pas allé le voir à son dernier passage à Montréal car je trouve qu’un musicien comme Bonamassa n’a pas d’affaire dans un grand endroit comme le Theâtre du Centre Bell. Trop froid pour du blues, la foule est trop loin de la scène et le prix des billets a grimpé en flèche, faut aussi le spécifier.

Bonamassa aime bien la musique from England, dont Eric Clapton, Jeff Beck et Jimmy Page entre autres. Les 3 ont fait partie des Yardbirds en passant. Il fait de l’excellent travail à ce niveau là, pas de doute possible. Il se gâte pas mal avec son British Blues Explosion Live. Un triple album vinyle, un double cd et un Bluray sont tirés de ce spectacle. J’ai choisi de vous parler de la version vinyle de ce superbe enregistrement. 3 vinyles de couleurs bleu, blanc et rouge du plus bel effet. Bonamassa a fait une tournée de 5 dates en Angleterre avec les chansons incluses dans ce triple album. Le show présenté ici a été enregistré au Old Royal Naval College le 7 juillet 2016.

Cet album s’écoute d’un bout à l’autre facilement, le son est vraiment bon et les interprétations qu’il livre ici sont supérieures. Pas dans le sens de supérieures aux originales mais en qualité. En fait, c’est un bel hommage à ceux qui ont influencé son style, sa musique. C’est certain que la voix de Bonamassa n’est pas celle de Clapton, mais ce sont des interprétations. Et il faut aimer les enregistrements captés en spectacle, il faut en être avertis. Les musiciens qui accompagnent Bonamassa font un excellent travail qui mettent en valeur les compositions de ces légendes.

J’ai bien hâte de regarder le Bluray de cet enregistrement qui promet de bien belles choses.

Pour ceux qui veulent découvrir le travail de Joe Bonmassa, ce n’est cependant pas l’album à acheter. Je vous conseillerais plutôt: Driving Towards the Daylight paru en 2012 . Un excellent album aussi.

On n’a pas fini d’entendre parler de ce jeune guitariste plein de talent! Mes 2 préférées sur ce disque sont: Beck’s Bolero et Boogie With Stu.

1- Beck’s Bolero / Rice Pudding      2- Mainline Florida      3- Boogie With Stu     4- Let Me Love You Baby      5- Plynth (Water Down The Drain)      6-Spanish Boots      7- Double Crossing Time     8- Motherless Children      9- Swlabr      10- Tea For One / I Can’t Quit You Baby      11- Little Girl      12- Pretending      13- Black Winter / Django      14- How Many More Times

 

INFOGRAPHE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
RÉDAC’CHEF: GÉO GIGUÈRE

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top