Albums

Led Zeppelin IV revisité

Led Zeppelin IV
Enregistrement:  décembre 1970 – janvier 1971
Date de sortie: 8 novembre 1971
Atlantic Records (1971)

 

Par Normand Murray

La consécration de Led Zeppelin. Et même après le Physical Graffiti qui reconfirmait leur immense talent comme étant vraiment l’apogée de ce que ces légendes du Rock and Blues pouvait trôner en maître, sur le plus haut sommet du monde rock. Quoi, l’Everest du Rock!

Dans la chaîne de montagnes entourant ceux-ci. Comme une chanson d’ici vise le top, étant tout à fait appropriée et revenant en droit à ceux-ci. Quand tu fais un album dont chaque chanson est somme toute un chef-d’œuvre. Il suffit de demander à des magasins d’instruments de musique, combien de fois ils ont entendu la première partition de Stairway to Heaven résonner lors des achats de guitares.

La deuxième étant l’éternelle Hôtel California des Eagles. J’éprouve vraiment un frisson juste d’en parler ou de l’écrire.

Gloire éternelle à Led Zeppelin. Le dirigeable ne s’étant jamais dégonflé et planant au sommet des cieux, le firmament du Rock venait d’être atteint. Non pas une étoile, mais bien toute une constellation complète dans cet univers sans fin qui est toujours en expansion, le Bang primaire toujours en mouvement. Le porteur de branches ne vieillit pas il est en mode fontaine de Jouvence. J’avoue que le II, The Brown Bomber est aussi percutant que le IV. Whole Lotta Love ; oui beaucoup d’amour s’en dégage!

 

Amour éternel que voilà. À la mort du batteur John Henry Bonham, un énorme pan du monde rock venait de s’effondrer.

P.S: Leur nom tenait à une critique qui avait dit qu’ils s’effondreraient comme le LZ 129 Hindenburg a fait. Juste pour lui montrer sa gaffe la pochette du « Un » ne laissait aucun doute et comme un genre de pied de nez à cette critique de mes deux qui par la suite dit, je me suis royalement trompé sur leur sort. Sa Majesté Led Zeppelin avait leur trône en main dans un gant de velours avec la main en acier trempé dans le Rock and Blues.

J’aurais pu continuer tellement les qualificatifs sont élogieux envers eux.

 

 

Hommage à leur excellence Led Zeppelin!

 

Led Zeppelin IV était à la première place du classement des albums britanniques. Dans la période précédant sa sortie, une série d’annonces teasers qui représentaient chaque symbole de la pochette de l’album a été placée dans la presse musicale. En 2006, l’album a été classé n°1 dans le sondage 100 Greatest British Albums du magazine Classic Rock.

 

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

  1. Geo Giguere

    28 décembre 2019 at 11:53

    retour sur un album fetiche, analysé par un passionné qui nous fait le cadeau de partager ses emotions !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top