Albums

Opusculus : Resonant et Consonant analysés

Opusculus, analyse des deux albums Resonant et Consonant.

 

Par Cindy Zappa

 

Tout d’abord, je vous souhaite la bienvenue dans le monde extraordinaire, expérimental et surtout terriblement complexe que nous proposent les membres de la formation Opusculus. Opusculus est un groupe à caratère jazz fusion qui est mixé avec du rock métal progressif et cette aventure nous transporte dans différentes dimensions, tout en déballant une quantité innombrable de notes qui sont très bien placées ; c’est fluide, précis et cela dans des structures extrêmement complexes et qui sont, disons-le très fréquentes, avec des ponts (bridges) qui révèlent du génie.

Signification de Opusculus :
Opusculus signifie petite oeuvre ou petit livre et c’est Michel Landry qui a trouvé le nom du band! L’atmosphère de ces deux albums nous fait voyager à travers une panoplie de contre-temps qui sont executés de façon magistrale. Du Bonbon!
En commençant, laissez-moi vous parler un peu des trois musiciens qui composent la formation Opuscuclus. Michel Landry : Michel est la tête instigatrice du groupe, Michel en est le batteur et si nous reculons quelque peu dans le temps, nous nous souviendrons que Michel a fait partie de plusieurs formations, dont du groupe heavy rock Heavenknox au cours des années 1980 et Michel a aussi fait partie de deux groupes-Hommage, un à Led Zeppelin, Presence Led Zeppelin Tribute et un à Deep Purple, Machine Head Tribute to Deep Purple. Et c’est alors, que peu de temps après, Michel Landry décida de combler son désir d’apprentissage et eût l’envie d’offrir quelque chose de différent et voilà ce qui l’a amené à former ce groupe jazz-fusion-rock-métal-progressif qu’on connaît maitenant sous le nom de Opusculus.

Et je poursuis ma lancée en vous parlant un peu de Jocelyn Maheux. Jocelyn est le lead guitare du groupe et vous remarquerez que Jocelyn nous propose parfois dans ces deux albums des riffs à la Robert Fripp et il est tout à fait magnifique à voir aller sur scène ! Le gars aux cheveux longs!
Jocelyn a commencé à jouer de la guitare vers l’âge de 14 ans et il s’adonne à jouer dans plusieurs endroits, quelques bars, mais il a aussi brûlé les planches du Spectrum, des Foufounes Electriques et a aussi performé au Quai des Brumes. Voici qu’à l’été 2004, Jocelyn reçoît un appel de Michel Landry qui lui propose de faire partie de Opusculus, une magnifique aventure que Jocelyn n’a pu refuser!

Je continue avec Taz (Thierry Zambo). Il a été le bassiste de Opusculus pendant quelques années, c’est d’ailleurs lui que nous pouvons entendre sur les deux albums, Resonant et Consonant, mais Taz ne fait plus partie de Opusculus maintenant, il a été remplacé par Bruno Lavergne .
Bruno Lavergne qui joue avec une cinq cordes et sans aucune frette, il faut le faire!

Opusculus 21 Décembre 2018.

Posted by Opusculus on Tuesday, December 25, 2018

 

Les albums Resonant et Consonant relèvent d’un véritable travail d’alchimiste, des genres de savants fous dans leur labo qui s’amusent à jouer avec les structures des tounes, les rythmiques (tempos) de façon déconcertante. Ils passent du 4/4 au 7/8, 11/8 et 22/16 hih et cela avec brio. Nous avons droit à de grandes compositions extrêmement complexes d’une grande qualité, que ce soit au niveau des arrangements musicaux, là encore tout est magnifique .

Et je ne peux passer à côté des nombreux solos d’une qualité monstre, vraiment grandioses, solos qui sont interprétés par chacun des membres et cela tout au long des deux albums. Ces gars- là, ce sont des virtuoses! Ces trois musiciens sont comparables aux plus grands des grands. Certaines chansons me font penser à du Frank Zappa, Rush, King Crimson, Gentle Giant, Uzeb… une chose est certaine, c’est qu’il y a d’innombrables avalanches de gammes, de montées et de descentes qui sont encore là, extrêmement fréquentes et ce dans leur plus grande complexité, casse-tête assuré loll. On peut comprendre pourquoi la production de leurs albums sortent par intervalles. Je vous donne un exemple : l’album Consonant a demandé cinq ans de travail et cet album en est un véritable de maître! Pour des oreilles averties.

Consonant et Resonant sont des albums très techniques et avec beaucoup de consistanceMa note 20/10 !

Nous avons eu l’honneur et le plaisir de reçevoir Opusculus l’ors d’une de nos rencontres de Famille Rock au café Atomic le 25 septembre 2018 et croyez-moi c’était plus que du bonbon, de l’or, et j’étais complètement sidérée! Selon moi, Opusculus fait partie des meilleures formations canadiennes ever, ils sont l’avenir!

En conclussion,  je vous recommande fortement ces deux albums, Resonant et Consonant de Opusculus. Vous en aurez pour votre argent et je n’ai qu’une chose à dire, j’ai vraiment hâte d’entendre leur prochain album! Ils m’ont confié qu’ils seront en spectacle cet autonne. Je vous reviens là-dessus pour l’endroit et la date sous peu.

Opusculus à Famille Rock

Opusculus – Dynozaurus Rox

Opusculus lors de la 15ième édition de la réunion du Journal Pop Rock et Famille Rock au Atomic Café (Montréal) le 25 septembre 2018.

Posted by Denis Desmarteau on Saturday, September 29, 2018

Photos : Stéphane Noel     Vidéo : Denis Desmarteau

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top