Albums

Voivod The Wake analysé

VOIVOD, The Wake
Centuria media 2018
9.5 sur 10

J’ai survolé un royaume que j’avais oublié. En écoutant le dermier Voivod, j’ai compris le message de l’inconscience des gens qui vivent sur notre planète. Les changements climatiques qui bouleversent tout. Le NON-RETOUR. La guerre ou l’emprise des extrémistes qui revendiquent des droits quand ils sont minoritaires. Isaac Asimov, mon auteur de Science-Fiction en parlait durant mon adolescence.

 

Voivod nous présente The Wake (Le Réveil), un album québécois de métal progressif. Si je vous dis Soft Machine, Terry Bozio de Frank Zappa, 2112 de Rush…Ce genre de trucs entre les lignes. on parle d’alchimie entre la musique et les étoiles. Voivod est visionnaire. Derrière la science-fiction, il y a la critique (un avertissement à l’humanité. Leonard Cohen en a parlé souvent qu’il existerait une brèche dans la Lumière. On l’espère. Comment construire un futur imaginé qui est aussi noir que le présent? Expliquez -moi la censure dans l’Art?

 

Après 14 albums et 35 ans de carrière, Voivod mérite notre respect. Musique trash avec une batterie punk, de la Sc-Fi Prog… The Wake est probablement la plus belle surprise du métal avec Judas Priest en cette année 2018. À part King Crimson et Rush, qui peut produire une musique aussi métaphysique?

VOIVOD ET LE QUATUOR À CORDES

​Cet album est un bloc monolithique. Un album presque psychédélique. Inconspiracy mérite le respect de l’auditeur. Nous découvrons pour la première fois l’arrivée à dos d’archange un quatuor à cordes… Sur Obsolete Beings par exemple, Dan Mongrain disait, je suis parti de la ligne de chant du couplet composé par Snake, pour débuter le solo, avant de partir ailleurs et de raconter une histoire à ma manière de guitariste. J’essaie de chercher des notes qui brillent et qui sortent un peu du lot de ce qu’on a l’habitude d’entendre…LIBERTÉ LIBERTÉ

 

Dan qui enseigne le jazz au cégep de Joliette connait bien son vocabulaire musical. Il peut jouer avec les couleurs. LA MUSIQUE sur 12 notes, ce n’est pas beaucoup. Le métal doit creuser tout les champs du possible, dira t-il dans une entrevue à un journaliste de France. Déja 10 ans que Dan Mongrain a permis à VOIVOD de renaître de ses cendres. Dix années au service de l’imaginaire musical. C’est une musique dont la dimension progressive ne se dément pas.

 

VOIVOD COMME JUDAS PRIEST ?

Voivod ressemble en 2018 à une cathédrale qui évoque l’Atlantide. La splendeur antique de son évolution depuis War and Pain… La pseudo froideur de Voivod me fait penser (dans mon imagination) à la froideur de Judas Priest. L’armature apparemment indestructible et pourtant désuète. L’image ne tient plus dans la force de la démonstration de la puissance mais dans la mythologie du message. Il y a aussi l’influence incroyable de la musique classique sur Sonic Mycelium (plus de 12 minutes). C’est vaste, riche, épique. (On se rapproche de Mastodon) Ça demande aussi à l’auditeur de faire acte d’abandon. Au gouffre obscurci d’une âme tendue vers la Lumière… Les Dieux convoquent Voivod.

La musique métallique serpente le plaisir pur.

NOTE DE L’AUTEUR

UN  – J’ai connu Voivod au Salon de la jeunesse. J’écoutais War and Pain (1984) en même temps que les albums d’Iron Maiden et d’Ozzy. Quelle étrange époque ou je voyais Blacky enfilé son artillerie lourde (ses bracelets cloutés). Les flammes tremblantes, les spandex noirs que je portais, la lecture des Fleurs du Mal que je mémorisais… J’habitais à Lachine et j’étais journaliste au Pop Rock !!! Plus tard en 1988, je suis a la radio de Châteauguay, j’ai laissé Voivod et quelques groupes… Quand j’ai appris que Denis Bélanger (Snake) avait quitté le band en 1995 suite à une grave dépression, j’ai pensé que personne ne peut échapper à la souffrance. Celui qui écrit ces lignes prend un anti-dépresseur depuis 1999!

DEUX – Mes albums préférés de Voivod. Nothingface (1989), War and Pain (1984), Rrrooooaaarrr (1986), Killing Technology (1988) et The Wake (2018)

Photo de bannière : Wayne William Archibald

INFOGRAPHE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
RÉDAC’CHEF: GÉO GIGUÈRE

5 Comments

5 Comments

  1. Geo Giguere

    31 octobre 2018 at 2:23

    Un hommage exceptionnel a un groupe exceptionel. merci Ricardo!

  2. Ricardo Langlois..

    2 novembre 2018 at 2:54

    Merci pour vos superbes commentaires sur Facebook…

    Roger Jr Picard (vas tu voir Kiss?)
    Luc Falardeau, toujours aussi observateur les autres qui me suivent

    Géo Muriel René le super team…

    je vous aime !!!

  3. Geo Giguere

    4 novembre 2018 at 11:29

    Comme editeur de ce site: J’ai recu plusieurs commentaire sur le nouvel album de Voivod et les connaisseurs sont tous d’accord pour dire , un album incroyable qui passera a l’histoire.

  4. Angelique gatien

    11 novembre 2018 at 4:51

    Merci révélation choc à la fin du texte la dépression touche beaucoup de jeunes

  5. Ricardo Langlois..

    12 novembre 2018 at 2:05

    Je fais ca pour aider les jeunes…

    les suicides des chanteurs de Soundgarden et Linkin Park sont
    inexplicables honnëtement ils avaient tout…

    je pense que nos émotions ont le contröle sur la sensibilité
    des gens qui sont dans la création…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top