Dossiers

Gerry le film analysé

Gerry (film, 2011)
Gerry est un film biographique québécois réalisé par Alain Desrochers, scénarisé par Nathalie Petrowski et mettant en vedette Mario Saint-Amand dans le rôle de Gerry Boulet. Il est sorti sur les écrans du Québec le 15 juin 2011.

Texte : Luc Falardeau     Photos : Linda Boucher

 

Gerry raconte l’histoire tumultueuse de Gerry Boulet, le chanteur légendaire à la voix rocailleuse, pionnier du rock’n roll québécois qui a marqué toute une génération dans les années 80. De la naissance d’Offenbach en passant par les tournées, les rencontres et les désillusions, Gerry nous plonge dans la vie déchirante et subversive de celui qui restera Toujours Vivant dans le cœur d’un grand nombre de Québécois.

C’EST UN FILM ÉTONNANT, POIGNANT, FAIT AVEC BEAUCOUP DE TALENT. J’AI VÉCU UNE EXPÉRIENCE, JE NE M’EN SUIS PAS ENCORE REMIS.

 

Synopsis : Habité par la musique depuis toujours, Gérald Boulet fonde le groupe Offenbach à la fin des années 1960 avec son frère Denis. Le groupe atteint un sommet avec l’arrivée de Pierre Harel dans les années 1970.
Parti deux ans en France, Gerry Boulet rencontre Françoise Faraldo, qui le rejoint par la suite au Québec. Quelques années plus tard, Boulet entreprend une carrière solo. Après avoir passé une vie mouvementée guidée par la philosophie du rock’n’roll, Gerry Boulet meurt du cancer en juillet 1990 à l’âge de 44 ans.

Nous pouvons voir au début du film que Gerry commence à jouer de l’orgue pour l’église à 10 ans.
En 1965, Ils optent pour un nom francophone, comme tous les groupes québécois de l’époque, ils deviennent donc Les Gants Blancs.


En 1968, Gerry épouse Denise Croteau qui donnera naissance à Justin.
Nous pouvons voir qu’il a trouvé le nom Offenbach dans le dictionnaire des noms propres. Il aime ce nom parce-que, il se dit bien en anglais ou en français.

Gerry voulait chanter en anglais seulement. C’est Pierre Harel qui amène Gerry à chanter en français, il écrit les textes de Faut que j’me Pousse et Câline de Blues.
La première fois qu’ils ont chanté en français, ils se sont fait huer. Pierre Harel a dû prendre le micro pour expliquer;

Nous autres on chante pas en français! Icit on est au Québec, on parle québécois, pi on chante québécois.

Nous pouvons voir que le cinéaste français Claude Faraldo leur offre d’effectuer une tournée européenne qui deviendrait le sujet d’un film.
Le groupe s’installe donc en banlieue de Paris à l’automne 1973. Pendant six mois, ils se font filmer dans leur quotidien par une équipe qui les suit partout.

Il tombe en amour avec la sœur du cinéaste, Françoise Faraldo.
On peut y voir la chicane qui fera éclater le groupe: Michel Lamothe et Roger Berval quittent le groupe pour rejoindre Pierre Harel qui est entrain de former Corbeau.

Le 3 avril 1980, Offenbach attire 10,000 personnes aux coins des rues Sainte-Catherine et Atwater.

Offenbach devient le premier groupe québécois à se produire au Forum de Montréal.
Le 19 juin 1981, c’est la naissance du deuxième enfant de Gerry et Denise, Marianne, même si Gerry était maintenant avec Françoise Faraldo depuis plusieurs années déjà. Le 28 février 1982, le premier enfant avec Françoise voit le jour, Julie.

Je peux vous dire quil se boit beaucoup de bières et quil se fume beaucoup de cigarettes tout le long du film. On peut y voir Gerry découragé, tanné des tournées qui rapportent rien. Il veut tout laisser tomber.

 

Le groupe Offenbach se sépare en 1985 et ce n’est qu’après cette dissolution qu’il poursuit une carrière en solo. Il chante notamment en duo avec Marjo pour la chanson Les Yeux du cœur.

Publié en 1988, son album Rendez-vous doux s’avère un véritable succès en termes de ventes.
Gerry gagne trois prix Félix au Gala de l’ADISQ. Le succès populaire arrive dans sa vie alors que la maladie qui l’afflige depuis 2 ans finit par le rattraper.

 

Gerry n’a jamais vécu dans le luxe. Il a toujours rester simple.

On verra son père mourir et Gerry devenir malade et commencer des traitements qui finalement ne donneront pas de bon résultats. Les métastases n’ont jamais cessé de progresser. Il continuera à faire des spectacles. Il se mariera avec Françoise juste avant de mourir.


La fin du film est très triste, on peut y voir Gerry pleurer et moi aussi. Il ferme son piano. Il est couché avec Françoise étendu près de lui. Ils s’aiment et c’est la fin.

Après avoir lutté contre le cancer du côlon, il meurt le 18 juillet 1990.
Boulet reçoit un autre Félix à titre posthume.

Production
Le tournage du film débute le 19 avril 2010. Environ 3 000 figurants sont nécessaires pour reproduire le spectacle d’adieu du groupe Offenbach au Forum de Montréal.

Fiche technique
Réalisation : Alain Desrochers
Scénario : Nathalie Petrowski
Producteur : Christian Larouche
Musique originale : FM Le Sieur
Photographie : Yves Bélanger
Montage : Éric Drouin
Budget : 6 000 000 $ CA
Langue : Français

Distribution
Mario Saint-Amand : Gerry Boulet
Capucine Delaby : Françoise Faraldo
Marc-François Blondin : Johnny Gravel
Éric Bruneau : Pierre Harel
Louis-David Morasse : Denis Boulet
Eugene Brotto : Breen Leboeuf
Mathieu Lepage : Michel Lamothe, alias Willie
Madeleine Peloquin : Denise Boulet
Roberto Mei : Roger Belval, alias Wézo
Hugo Dubé : Docteur Jolivet
Stéphane Archambault : Alain Simard
Jonas : John McGale
Enrick Cloutier : Justin fils de Gerry Boulet

Photo de bannière : Linda Boucher

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
RÉDAC’CHEF: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

  1. Geo Giguere

    8 janvier 2019 at 11:34

    formidable evaluation digne des plus grands medias! Et cest nous la famille rock qui profitons du talent de Luc Falardeau, MARCI!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top