Dossiers

Grands Batteurs # 2 Keith Moon – Mike Portnoy – Carl Palmer

Les Meilleurs Batteurs choisis par les lecteurs du journal Pop Rock 2.0

 

Par René Maranda

Keith Moon

Keith John Moon, né le  Wembley dans le Middlesex et mort le  à Londres, fut le batteur du groupe de rock britannique The Who. Sa façon exubérante et innovante de jouer de la batterie ainsi que son comportement excentrique et auto-destructeur lui valurent sa renommée et le surnom de Moon the Loon (Moon le Dingue).

Keith Moon a rejoint les Who dès 1964. Il a joué sur tous leurs albums et singles, à commencer par le premier I Can’t Explain jusqu’à Who Are You, qui fut publié en 1978 trois semaines avant son décès par surdose de médicaments utilisés pour traiter son alcoolisme (Heminevrin). La police retrouvera alors 32 pilules dans son organisme, dont certaines non dissoutes.

Après sa mort, il fut remplacé au sein des Who par le batteur des Small Faces : Kenney Jones et dans les derniers concerts par Zak Starkey, dont il était le parrain. Il est encore de nos jours considéré comme l’un des plus grands batteurs de l’histoire du rock.

Biographie

En 1974, il sort son premier album solo, une collection de chansons pop, appelé Two Sides of the Moon (titre inspiré par le succès planétaire de Dark Side Of The Moon de Pink Floyd).

En 1974, il participe à Pussy Cats, l’album d’Harry Nilsson produit par John Lennon.

En 1971, il a un rôle dans le film de Frank Zappa 200 Motels : il joue un travesti peureux déguisé en bonne-sœur. En 1976, il interprète la chanson des BeatlesWhen I’m Sixty-Four pour la bande-son du documentaire All This and World War II.

Ringo Starr était son meilleur ami. Keith est le parrain de son fils Zak, qui le remplacera au sein de The Who.

Voici ce que dit Pete Townshend du style de Keith Moon lors d’une interview donnée dans le film sur les Who, Thirty Years of Maximum R&B Live, en le comparant à son successeur Kenney Jones au sein du groupe (de 1979 à 1982) : « Kenney donne la mesure et il est aussi très expressif quand il en a l’occasion. Keith ne donnait jamais la mesure au sens traditionnel.

Mike Portnoy

Michael Stephen Portnoy alias Mike Portnoy est un batteur de rock et metal progressif américain né le  à Long Beach. Il est connu pour avoir été de 1985 à 2010 le batteur du groupe de metal progressif Dream Theater.

Il a aussi été membre du groupe de rock progressif Liquid Tension Experiment avec Tony Levin, John Petrucci et Jordan Rudess, du groupe Transatlantic avec Roine Stolt, Pete Trewavas, Neal Morse et depuis son départ de Dream Theater en 2010 de The Winery Dogs avec Billy Sheehan et Richie Kotzen, de Flying Colors et Adrenaline Mob. Il a aussi joué avec Twisted Sister en 2016 après la mort A.J Pero.

Dans le monde de la batterie, il est connu pour ses vidéos pédagogiques comme Progressive Drum Concepts (1995), Liquid Drum Theater (2000) et In Constant Motion (2006).

Il a reçu de nombreuses récompenses en tant que batteur. Il a notamment été consacré meilleur batteur de rock progressif par le magazine Modern Drummer (en) treize années consécutives.

Biographie

Mike Portnoy commence la musique avec le piano qu’il délaissa très vite pour la batterie. Après avoir joué dans de petits groupes au lycée comme Intruder ou Rising Power, il étudie au Berklee College of Music de Boston. Il y rencontre le guitariste John Petrucci et le bassiste John Myung avec lesquels il fonde le groupe Majesty. Le claviériste Kevin Moore et le chanteur Chris Collins les rejoignent.

Après quitter le groupe Dream Theater  il enregistre la batterie sur l’album Nightmare d’Avenged Sevenfold. Ensuite sa carrière se poursuit avec les groupes  Adrenaline Mob.  Flying Colors,  The Winery Dogs. Metal Allegiance et finalement En 2017, il fonde le super-groupe Sons Of Apollo avec Dereck Sherinian aux claviers, Jeff Scott Soto aux vocaux, Ron « Bumblefoot » Thal à la guitare et Billy Sheehan à la guitare basse. Le premier album de ce super-groupe s’appelle Psychotic Symphony.

Carl Palmer

Carl Frederick Kendall Palmer, né le  à Handsworth dans les West Midlands en Royaume -Uni.

Il est un vétéran de plusieurs groupes britanniques, soit Atomic Rooster, Emerson, Lake and Palmer et Asia. Il a aussi travaillé avec The Crazy World of Arthur Brown, Mike Oldfield et Roger Daltrey. Alors qu’il n’avait que 11 ans.

En 1973, Carl Palmer demande à la firme British Steel de lui fabriquer une batterie en acier inoxydable en utilisant chaque caisse d’un quart de pouces, avec à l’intérieur un système de synthétiseurs — il s’agit de la première batterie à en être équipée. L’équipement comprend également une cloche et deux gongs. Palmer la conçoit lui-même, avec l’aide de Robert Moog, créateur du Moog et ami de Keith Emerson.

Biographie

À l’âge de 14 ans en 1964, il rejoint les rangs de son premier groupe, le Mecca Dance Band Un an plus tard, il remplace Graham Smith chez les King Bees, un groupe influencé par le son Motown. Par la suite en 1967, Carl se joint à Chris Farlowe & The Thunderbirds et par la suite le groupe Atomic Rooster,  puis Carl reçut une offre de Greg Lake et Keith Emerson pour former un trio qui deviendra Emerson, Lake & Palmer.

Un concert d’Emerson, Lake & Palmer, au Civic Center de Roanoke en Virginie le 20 novembre 1973, est annulé à cause de la trop grande fragilité de la scène pour la batterie de Carl Palmer. Durant ses solos lors des concerts, la batterie pivote à 360 degrés. Elle est rachetée par Ringo Starr qui la confie ensuite au musée du Rock and Roll Hall of Fame de Cleveland..

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

.

1 Comment

1 Comment

  1. Geo Giguere

    20 mars 2019 at 11:38

    excellente recherche, bravos René Maranda!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top