Dossiers

Led Zeppelin-Paul McCartney-Moody Blues-Pink Floyd-The Rolling Stones.

Les meilleurs albums du genre rock choisis par les lecteurs du journal Pop Rock 2.0!
Idéal pour les archivistes, les collectionneurs et les historiens!

 


Par René Maranda

LED ZEPPELIN

Led Zeppelin est un groupe de rock britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Il est fondé en 1968 par Jimmy Page (guitare), Robert Plant (chant), John Paul Jones (basse, claviers) et John Bonham (batterie), et dissous à la suite de la mort de ce dernier, en 1980. À travers un son dominé par la virtuosité et les riffs de son guitariste, la voix puissante de son chanteur pouvant aller jusqu’à des octaves très élevés, par l’excellence de son bassiste-claviériste-arrangeur ainsi que par la technique, le groove et l’inimitable et si souvent samplée « force de frappe » de son batteur. Led Zeppelin est toujours considéré, plus de trente ans après sa séparation, comme l’un des plus grands groupes de rock tant pour sa réussite artistique, son succès commercial que pour son influence et son prestige. Led Zeppelin compte plus de 300 millions d’albums vendus à travers le monde.. Introduit au Rock and Roll Hall of Fame en 1995. Led Zeppelin figure à la 29ème place de la liste des 500 plus grands albums de tous les temps du magazine Rolling Stone. Il est également cité dans l’ouvrage de référence de Robert Dimery Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie et dans un grand nombre d’autres listes.

Voici le résultat du sondage des 3 albums du groupe.

Led Zeppelin II (sorti en 1969), ce disque est parfois surnommé « Brown Bomber » ( Bombardier Marron ) en référence à la couleur dominante de sa pochette. Précurseur du heavy metal et du hard rock, Led Zeppelin II  inspire toute une nouvelle génération rock dont Aerosmith, Van Halen ou Guns N’Roses. Les titres les plus populaires de cet album sont Heartbreaker, Living Loving Maid et Whole Lotta Love. C’est cette dernière chanson qui est commercialement le plus gros succès de Led Zeppelin, atteignant la 4ème position du Billboard Hot 100.

Led Zeppelin IV (sorti en 1971),  l‘album, qui comporte de nombreux classiques (Black Dog, Rock and Roll, Stairway to Heaven, When the Levee Breaks, etc.) que le groupe jouera sur scène jusqu’à la fin de sa carrière, est un des albums les plus vendus de l’histoire, avec plus de 23 millions de copies écoulées seulement aux États- Unis et 37 millions d’exemplaires vendus dans le monde. En 2003, Rolling Stone Magazine en fit le 66ème de sa liste des 500 meilleurs albums de tous les temps.

 Chaque membre du groupe a choisi un symbole personnel pour la pochette :

  • Celui de Jimmy Page est généralement appelé ZoSo, bien qu’il ne représente pas de lettres. Conçu par Page lui-même, sa signification reste mystérieuse. Il est issu de l’Ars Magica Arteficii ( 1557 de Gerolamo Cardano, un ancien grimoire d’alchimie, où il s’agit d’un sceau composé de signes du zodiaque7). Le symbole en forme de Z symboliserait la planète Saturne, ou le signe du Capricorne, gouverné par Saturne, qui est celui de Page. Ce qu’il signifiait exactement pour Page est incertain, mais il est possible qu’il soit lié à l’intérêt qu’il portait à l’occultisme, et notamment aux œuvres d’Aleister Crowley.
  • Le symbole de John Paul Jones est un simple cercle recoupant trois vesica pisces. Pris dans un livre de runes, il symbolise une personne confiante et compétente.
  • Celui de John Bonham, les trois cercles entrelacés, représente la trinité père-mère-enfant, mais on peut aussi le voir comme une batterie vue de dessus. Il représente également le logo d’une marque de bière particulièrement prisée de Bonham.
  • Le symbole de Robert Plant est la plume de Maât, déesse égyptienne, qui représente la vérité, la justice, l’équité et l’écriture, à l’intérieur d’un cercle continu représentant la vie.
  • Il existe un cinquième symbole, choisi par la chanteuse invitée Sandy Denny représentant sa contribution à The Battle of Evermore : il est composé de trois triangles équilatéraux se rejoignant par leurs pointes. Il apparaît dans le livret de l’album IV.

Led Zeppelin 1 (sorti en 1969), ce premier album est représentatif du style généralement associé au groupe — la fusion de lourd hard rock teinté de blues, mélangé à des expérimentations psychédéliques, et de passages acoustiques et plus calmes — et de leur son alors unique, conçu en grande partie par leur guitariste Jimmy Page. Ces deux aspects inscrivent Led Zeppelin dans la contreculture des deux côtés de l’Atlantique.

PAUL McCARTNEY Solo ou avec WINGS

Après la séparation du groupe  The Beatles en 1970, Paul McCartney lance deux albums en solo (un disque homonyme et Ram), puis forme le groupe Wings avec sa femme Linda et Denny Laine, un ancien membre des Moody Blues. La formation, à laquelle se grefferont au fil du temps plusieurs autres musiciens, enregistre plusieurs albums bien accueillis par le public. Après avoir connu une notoriété mondiale, le groupe se dissout en 1981. Paul McCartney poursuit alors sa carrière en solo, ininterrompue depuis. Il effectue des tournées dans le monde entier avec ses propres musiciens, en interprétant ses plus grands succès – dont certains sont écrits ou coécrits depuis plus de cinquante ans. Il contribue également à la bande originale de quelques films, produit des albums de musique expérimentale (sous le nom collectif The Fireman) et compose de la musique classique. Il prend part à plusieurs projets caritatifs. Depuis le début des années 2000, il enchaîne les tournées mondiales avec ses musiciens, Abe Laboriel Jr (batterie et chant), Rusty Anderson (guitare et chant), Brian Ray (guitare, basse et chant) et Paul « Wix » Wickens (claviers, accordéon et chant) qui constituent le groupe avec lequel il aura joué le plus longtemps durant ses six décennies de carrière.

Voici le résultat du sondage des 3 albums du groupe:

Band on the Run (sorti en 1973 avec les Wings), souhaitant changer d’atmosphère pour pouvoir enregistrer ce nouvel opus dans de bonnes conditions, McCartney demande à sa maison de disques EMI de lui fournir une liste des meilleurs studios d’enregistrement mondiaux. Ayant toujours eu envie d’enregistrer en Afrique, son choix s’arrête sur Lagos. Cet album reste le plus grand succès commercial de Paul McCartney après la séparation des Beatles. Les hits de l’album sont = Band On The Run, Jet, Bluebird, Mrs Vandebilt, Let Me Roll It, Mamunia, No Words, Picasso’s Last Words ( Drink To Me ),Nineteen Hundred And Eighty Five……aussi bonus en réédition de 1993 –Helen Wheels, Country Dreamer.

Ram (sorti en 1971), est le deuxième album solo de Paul McCartney et le seul de son œuvre à être co-signée avec sa femme. C’est un succès commercial certain, en tête des classements britanniques et en 2ème place aux États-Unis. La critique, à l’époque très peu séduite par cet album, le considère parfois, quatre décennies plus tard, comme un des meilleurs de l’artiste. L’album a également un impact sur la relation qu’entretient McCartney avec John Lennon : l’entourage de John distingue dans les textes plusieurs piques à son encontre et John Lennon y répondra violemment dans Imagine, notamment dans la chanson How Do You Sleep?. C’est le dernier album solo de McCartney avant McCartney II, paru en 1980. En effet, il formera, quelques mois après la sortie de Ram, un nouveau groupe nommé Wings, avec le batteur Denny Seiwell, qui joue sur cet album, le guitariste et bassiste Denny Laine et son épouse Linda McCartney.

Paul McCartney 1 (sorti en 1970), à sa sortie, l’album a reçu une réponse défavorable de la majorité des critiques de musique, en partie à cause du rôle de McCartney dans la fin officielle de la carrière des Beatles.  Beaucoup de journalistes ont critiqué l’inclusion de chansons à moitié terminées et la dépendance de McCartney à l’égard de pièces instrumentales, bien que la chanson d’amour  » Maybe I’m Amazed  » ait été constamment mise en avant pour être élogieuse. Commercialement, McCartney a bénéficié de la publicité entourant la rupture; il a occupé la position numéro 1 pendant trois semaines sur le graphique américain compilé par le magazine  Billboard et a culminé au numéro 2 en Grande-Bretagne.

 

THE MOODY BLUES 

The Moody Blues est un groupe de rock britannique, originaire de Birmingham, en Angleterre. Il compte parmi ses innovations, notamment, une fusion sans précédent de la musique rock/pop avec la musique classique orchestrale, prémices du rock progressif. En 2013, les Moody Blues comptent près de 70 millions d’albums vendus dans le monde entier, et détiennent à leur actif quatorze disques de platine et d’or. Le groupe est toujours en activité en 2015 avec à son bord un membre original ainsi que deux membres de la formation de 1966.

En 1962, Ray Thomas, John Lodge et Mike Pinder sont membres du groupe El Riot and the Rebels. Ce groupe est dissous lorsque Pinder rejoint l’armée et Lodge l’université. De retour à la vie civile, Pinder forme un nouveau groupe avec Ray Thomas, les Krew Cats. Ils iront notamment en Allemagne, destination prisée par les jeunes groupes anglais de l’époque (dont les Beatles), où ils acquerront de l’expérience. Grandis de leur voyage, mais sans un sou, ils se verront contraints de revenir au Royaume-Uni plus tôt que prévu .De retour en Angleterre, le guitariste Denny Laine, le batteur Graeme Edge et le bassiste Clint Warwick rejoignent le groupe et forment les Moody Blues pour la première fois à Birmingham, le 4 mai 1964. Le nom serait à la fois issu d’un espoir (déçu) d’être sponsorisé par la brasserie anglaise M&B Brewery, le groupe s’étant tout d’abord appelé The MB’s, puis The M&B Five. Après le refus de la brasserie, Pinder et Laine choisissent d’adopter le nom Moody Blues en référence au morceau Mood Indigo de Duke Ellington (que Pinder affectionnait) ainsi qu’à leur tempérament mélancolique, sentimental.

Voici le résultat du sondage des 3 albums du groupe: 

Days of Future Passed (sorti en 1967), l’album est basé sur un concept : suivre une journée de la vie d’un homme normal, du matin jusqu’au coucher. D’après l’universitaire Christophe Pirenne, il s’agit du « premier concept album indiscutable de l’histoire du rock », et sans doute également de la première collaboration « systématique » entre un groupe de rock et un orchestre symphonique : « C’est en tout cas la première fois qu’un orchestre se voit conférer un rôle qui égale celui des instruments habituels du rock », bien que « l’unité entre le groupe et l’orchestre reste malgré tout très relative ». Cet album fait ainsi des Moody Blues « les initiateurs du courant rock symphonique ».Si « Nights in White satin » est un grand succès international, l’album connaît un succès modeste, atteignant la 27e place du hit-parade anglais.

Long Distance Voyager (sorti en 1981), à sa sortie en 1981, Long Distance Voyagerest devenu le deuxième album américain numéro un des Moody Blues, et a également été à l’origine des 20 meilleurs singles,  Gemini Dream (# 12) et  The Voice (# 15). Il a également poursuivi sa série de victoires dans son Royaume-Uni natal, atteignant la 7ème place. La pochette de l’album était une peinture de l’Arts Union Glasgow, tandis que la pochette était basée sur un concept des Moody Blues, conçu par Cream, responsable de l’ œuvre de l’album . Le vaisseau spatial Voyager de la NASA est en haut de la face avant de la couverture de l’album. Les survols de Saturne par Voyager 1 et Voyager 2 ont fait la une des journaux en 1980-1981.

A Question of Balance (sorti en 1970), l’album était une tentative du groupe de se débarrasser de son son psychédélique bien connu pour pouvoir mieux interpréter les chansons en concert.  L’album a atteint # 1 au Royaume-Uni et # 3 aux États-Unis. La couverture a été légèrement modifiée pour cacher le visage du colonel  John Blashford-Snell , qui s’était opposé à l’image d’un explorateur portant un casque et portant un pistolet Webley .455 sur la couverture duLP original, qui selon lui était issue d’une photo de lui-même. La partie pertinente de la couverture a été modifiée pour montrer un individu générique en réponse à son procès. 

PINK FLOYD 

Pink Floyd est un groupe de rock progressif et psychédélique britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Formé en 1965, il est considéré comme un pionnier et un représentant majeur de ces styles musicaux. Il est reconnu pour sa musique planante et expérimentale, ses textes philosophiques et satiriques, ses albums-concept et ses performances en concert originales et élaborées. De ses débuts à aujourd’hui, le groupe a vendu près de 300 millions d’albums à travers le monde. Initialement mené par le guitariste Syd Barrett, le groupe connaît un succès modeste au milieu des années 1960, puis devient l’un des groupes underground londoniens les plus populaires de la scène psychédélique. Cependant, le comportement de plus en plus instable de Barrett (provoqué apparemment par une trop forte consommation de LSD), conduit les autres membres à le remplacer par David Gilmour, un ami d’enfance de Barrett. Le bassiste Roger Waters deviendra progressivement le meneur du groupe, signant toutes les paroles à partir de 1972. Pink Floyd acquiert l’année suivante une célébrité mondiale avec The Dark Side of the Moon.

Le groupe enchaîne les succès au cours des années 1970 avec Wish You Were Here (1975), Animals (1977) et The Wall (1979), ce dernier donnant lieu à une adaptation cinématographique. Mais des tensions dans le groupe apparaissent au fil du temps. Pendant la tournée de The Wall, le claviériste Richard Wright est exclu partiellement du groupe (Wright démissionnera après la tournée) par Roger Waters, qui en prend entièrement le contrôle. Après un album, The Final Cut (1983), dont il est l’unique auteur, Waters quitte le groupe en 1985. En 1987, David Gilmour et Nick Mason, les membres restants, décident d’enregistrer un nouvel album sans Waters et en réintégrant Richard Wright sur l’album A Momentary Lapse of Reason (1987) puis sur The Division Bell (1994) tout en recommençant à se produire en concert, puis le groupe met ses activités en sommeil en 1996.

Les différents membres se réunissent ensuite à quelques occasions dans les années 2000. Pink Floyd dans sa formation la plus connue (avec Gilmour, Mason, Waters et Wright) donne sa dernière prestation publique le  lors du Live 8 à Londres. L’événement suscite de nombreuses rumeurs de reformation du groupe, démenties par David Gilmour et devenues caduques avec la mort de Richard Wright en 2008. Néanmoins, un ultime album portant le titre The Endless River, constitué d’enregistrements non utilisés lors des sessions de The Division Bell (1994), est publié en novembre 2014.

Voici le résultat du sondage des 3 albums du groupe:

The Dark Side of the Moon (sorti en 1973), il est souvent considéré comme leur album le plus abouti. Il aborde des thèmes universels, comme le travail, l’argent, la vieillesse, la guerre, la folie et la mort. The Dark Side of the Moon a la particularité d’avoir été joué pour la première fois le , soit plus de treize mois avant sa sortie, et d’avoir été joué et retravaillé durant tout ce temps, sur scène. Le matériel alors utilisé était d’ailleurs bien plus sophistiqué que celui utilisé pour l’enregistrement de l’album. Le groupe se servit, pour l’enregistrement, de techniques encore rares à l’époque, et utilisa des synthétiseurs analogiques, comme le VCS 3, sur plusieurs des pistes. Alan Parsons était l’ingénieur du son responsable de l’enregistrement, et notamment des principaux aspects sonores présents comme la performance de Clare Torry sur The Great Gig in the Sky.Resté dans le Billboard 200 américain pendant une période record de 914 semaines  (l’équivalent de près de 18 ans) dont 591 consécutives, le disque représente, jusqu’à aujourd’hui, le troisième album le plus vendu de tous les temps  (derrière Back in Black d’AC/DC et Thriller de Michael Jackson), avec des ventes estimées entre 45 et 50 millions d’exemplaires. 

Animals (sorti en 1977), sa production est ponctuée par les premiers signes de désaccord entre les membres de la formation, qui culmineront lors du départ du claviériste Richard Wright deux ans plus tard. La pochette de l’album, conçue par Roger Waters et photographiée par le collectif de graphisme Hipgnosis, montre un cochon flottant entre deux cheminées de la Battersea Power Station.

Le concept d’Animals trouve son inspiration dans le livre La Ferme des animaux et reprend les grandes lignes du roman : le cynisme, l’agressivité, la critique sociale en utilisant des archétypes animaux. La société est ainsi divisée en trois castes qui donnent leurs titres aux morceaux : Pigs (la bourgeoisie), les porcs qui baignent dans la luxure et l’oisiveté ; Dogs (la petite bourgeoisie, la classe intermédiaire), les chiens qui recherchent le profit, qui exercent le contrôle des masses avec agressivité et Sheep, les moutons qui suivent docilement, comme aveuglés et impuissants.

The Wall (sorti en 1979), est souvent considéré comme l’un des plus grands albums de Pink Floyd et marque l’apogée du groupe, qui ne rencontrera plus de succès équivalent par la suite. L’album fait partie des dix meilleures ventes d’albums aux États-Unis, et est le double-album le plus vendu au monde.

L’album The Wall fait partie d’un grand projet concept à trois volets, le premier étant l’album lui-même, sa représentation sur scène et, finalement, un long métrage basé sur l’histoire de l’album. La réalisation du projet dura quatre ans ; le projet fut créé en 1978 et le film sortit en 1982. Comme les trois albums précédents du groupe (The Dark Side of the MoonWish You Were Here et Animals), The Wall est un album-concept, mais aussi un opéra-rock ; il traite du thème de l’isolement et de ses conséquences mentales, et les chansons suivent un fil conducteur pour former une histoire. De ce fait, l’album sonne plus dur et théâtral que les précédents albums de Pink Floyd. Roger Waters signe seul la quasi-totalité des titres de l’album, et finissent par mener à l’exclusion du claviériste Richard Wright, qui ne réintègre le groupe officiellement qu’en 1994, longtemps après le départ de Waters. Waters quitte le groupe en 1985, après l’album suivant, The Final Cut, pour entamer une carrière solo.

THE ROLLING STONES

The Rolling Stones est un groupe de rock britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Il est formé en 1962 par le guitariste et leader original Brian Jones, le pianiste Ian Stewart, le chanteur Mick Jagger et le guitaristeKeith Richards. Le bassiste Bill Wyman et le batteur Charlie Watts les rejoignent ensuite et complètent la formation originale. Ian Stewart est écarté de la formation officielle par le manager du groupe Andrew Loog Oldham dès mai 1963, mais continue de travailler (comme road manager et comme pianiste) avec le groupe jusqu’à son décès en 1985. Jagger et Richards constituent rapidement un duo d’auteurs-compositeurs et prennent peu à peu la direction du groupe, en lieu et place d’un Brian Jones de plus en plus erratique.

Le nom du groupe vient d’une chanson de Muddy Waters, Rollin’ Stone, choisie par Brian. Le blues a toujours été la source d’inspiration principale des Stones, qui ont été l’un des principaux acteurs du retour de cette musique sur le devant de la scène, à travers le British Blues Boom. Les premiers enregistrements des Rolling Stones sont des reprises de blues et de rhythm and blues américains. Après avoir rencontré le succès au Royaume-Uni, ils deviennent populaires aux États-Unis, durant la British Invasion (initiée par les Beatles) du milieu des années 1960. Leur single de 1965, (I Can’t Get No) Satisfaction fait connaître les Stones dans le monde entier.

Brian Jones meurt noyé dans sa piscine en juillet 1969, il est remplacé par Mick Taylor qui participe aux tournées et à l’enregistrement de cinq albums studio avant de quitter les Stones en 1974. L’ancien guitariste des Faces, Ronnie Wood, prend alors sa place et la conserve depuis lors. Bill Wyman quitte à son tour le groupe en 1993. Le bassiste Darryl Jones rejoint alors les Stones sans en devenir un membre officiel. Les Rolling Stones sont entrés au Rock and Roll Hall of Fame en 1989, Les Stones ont été classés no 4 dans la liste des 100 plus grands artistes de tous les temps du magazine Rolling Stone.

Voici le résultat du sondage des 3 albums du groupe:

Sticky Fingers (sorti en 1971), l’album se distingue par un son profond et bluesy, en partie grâce à l’influence de Mick Taylor et à son jeu à la slide, aussi bien sur Sway et Moonlight Mile, qu’il a composées lui-même (comme l’attestent les crédits sur l’album vinyle original avec la braguette ouvrable), que sur Wild Horses. Sur Sister Morphine, la partie de guitare slide est assurée par Ry Cooder. Cette chanson avait d’abord été enregistrée par Marianne Faithfull, qui a écrit l’essentiel des paroles, avant que les Stones n’en fassent leur propre version. Titre phare de l’album, Brown Sugar est dynamité par le saxophone de Bobby Keys. La chanson qui parle ouvertement de drogue reste aujourd’hui un des standards du groupe, et a été entièrement composée, musique et paroles, par Mick Jagger, contrairement à la croyance qui en fait l’archétype d’une chanson à la Keith Richards. Quant à Wild Horses, elle contient parmi les plus belles paroles écrites par Mick Jagger et prouve que les Rolling Stones pouvaient sortir du registre sexiste pour livrer des ballades. Le titre de l’album serait dû à un film pour adultes.

Exile on Main St. (sorti en 1972), seul double album studio des Rolling Stones, il explore toutes les facettes de la musique populaire américaine : rock’n’roll, blues, soul, gospel… Il est considéré comme un classique du rock et comme un des meilleurs albums des Rolling Stones. Enregistré dans la cave de la Villa Nellcôte louée par Keith Richards à Villefranche-sur-Mer, sur la Côte d’Azur, Exile on Main Street est pour beaucoup de fans l’apogée de la discographie stonienne, le point d’orgue d’une période fabuleuse entamée avec Beggars Banquet en 1968. Jamais dans l’histoire du rock un album n’a autant personnifié le triptyque sex, drugs and rock’n’roll. Avec, au bout du compte, un résultat sans commune mesure avec ce que le groupe produira par la suite. Il faut dire que les Stones ont soigné leur réputation de mauvais garçons. Héroïne, alcool : pendant cet été 1971, ils s’adonnent à tous les plaisirs, entourés d’invités divers et variés, parasites et vrais amis. Seuls le toujours sobre Charlie Watts et le fidèle pianiste Ian Stewart semblent vivre en dehors du cyclone. Conséquence : enregistrements chaotiques, répétitions qui s’éternisent, tensions entre Jagger et Richards… L’ambiance n’est pas tous les jours au travail, d’autant que le producteur Jimmy Miller lui-même lâche prise peu à peu, abruti par sa consommation de drogues multiples.

Let It Bleed (sorti en 1969), il est le dernier album studio du groupe édité par le label Decca et le seul auquel six membres officiels du groupe ont participé, Brian Jones étant remplacé par Mick Taylor au milieu des sessions, décédé dans la nuit du 2 au 3 juillet 1969 dans sa piscine, Brian Jones est quant à lui mort trop tôt pour voir le résultat de sa dernière collaboration avec les Stones. Let It Bleed contient plusieurs standards du groupe, depuis le menaçant Gimme Shelter (nommé Gimmie Shelter sur la pochette de l’album) à l’épique You Can’t Always Get What You Want, en passant par Midnight Rambler et la reprise du Love in Vain de Robert Johnson.Album de transition entre Brian Jones et son successeur Mick Taylor (lesquels n’apparaissent que sporadiquement). 

 

INFOGRAPHE: THOMAS O’SULLIVAN
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
RÉDAC’CHEF: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

  1. Geo Giguere

    29 septembre 2018 at 11:28

    idéal pour les archivistes, les collectionneurs et les historiens! Un document exceptionel qui nous donne un portrait du gout et des préférences de notre famille en 2018! Vous savez quoi, ca ressemble étrangement aux sondages du journal Pop Rock dans les annees 70 et 80. Bravos au sondeur et compilateur René Maranda

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top