Dossiers

Rencontres inattendues avec des Stars!

 

Propos recueillis par René Grignon

Le créateur du post à grand succès Les bulles rock nous a proposé un sujet très ‘glamour’ dans notre page Journal Pop Rock et Famille Rock. Sa question était: Avez-vous déjà rencontré des célébrités du pop rock dans votre vie? On pourrait partager nos anecdotes. Voici les miennes:

1- Brian May de Queen.  Je suis à Londres. Partout les bus londoniens placardent la comédie musicale “We Will Rock You”. Un type traverse la rue et se met à marcher devant nous, je lai reconnu même de profil, c’est Brian May!, avec deux sacs au bout des bras qu’ il ramène du dépanneur, on voit dépasser des bouteilles de vins, des chips etc. On arrive à une limousine,  le chauffeur s’empresse de prendre ses sacs et lui dit “May I take care of that for you sir” puis May prend son cell et se met à discuter, je le salue au passage, il me fait un signe de tête...

2- Robert Charlebois.   Je suis au  magasin Archambault, Charlebois est à un kiosque en train de promouvoir son livre “On dirait ma femme mais en mieux”, à part la caissière, la petite salle du fond est vide car le Archambault va bientôt fermer. Là j’avoue que je suis pas fier de dire ça, comme Charlebois est une idole de mon enfance, je ressens une émotion trop forte, incapable de parler, au bord des larmes.  J ai tourné de bord sinon je me serais mis à brailler devant lui!  lol

3- Finalement, Robert Fripp.  À l’époque il faisait un show de Frippertronics et il était venu signer des autographes au  magasin de disques Sam and the Record Man. On a appris ça en retard, on court dans le magasin et ma blonde s’ est cogné sur Robert Fripp! … Bang! Grosse collision. Fripp est resté très calme et très poli, genre gentleman. Plus tard je lui ai demandé ce qu il aimait écouter comme musique il a répondu “ I read”.  Voilà, et vous, quelles sont vos anecdotes? Géo doit en avoir 3 ou 4 lol hahaha!  Bonne journée.

Les membres du Pop Rock ont répondu:

CHARLES GUAY    Ding et Dong lors de la sortie du film « Ding et Dong le Film « j’en fut ému ! Gotlib lors de la dédicace de ses bandes dessinées, mon maître à penser et du burlesque ! Alain Morisod de Sweet heavy metal People avant que je sombre dans la kétainerie et ça ma coûté un divorce! Plus sérieusement, Charlebois, les gars de Garolou, Corbeau, Bruce Dickinson en pilote d’avion ! Et quelques autres
————————————————————————————
ERIC BOUCHARD      Motorhead au Club Montréal. Je suis arrivé tôt, j’ai joué aux machines à boules avec un gars. Plus tard dans le club, on s’est assis ensemble pour la première partie et ensuite il avait un film de Judas Priest. Le band a pris du temps avant d’arriver. Quand ils sont arrivés, j’ai réalisé que j’ai passé la soirée avec Lemmy et Fast Eddy!
————————————————————————————-
JEAN FRANCOIS TURCOTTE     Lips et Rob Reiner de Anvil au Medley avant leur show où il n’y avait qu’une poignée de spectateurs.
————————————————————————————-
JEAN LOUIS CROTEAU    Terry Bozzio en jasant de drum qui me dit, je me considère chanceux de gagner ma vie avec mon art. Beaucoup d’humilité de la part d’un si grand batteur.
————————————————————————————-
FRANCINE GINO      Juillet 72, je suis à l’Imprévu avec Alain Jodoin et Arthur des Sinners, après une soirée de fou je sors seule sur la Place Jacques -Cartier pour prendre un taxi et croise 2 gentlemen, un en complet rose et l’autre en complet blanc, c’est Mick Jagger et Keith ou Taylor pas sûre car je suis restée sous le choc et me suis arrêtée sur place. Ils sortaient de l’Hôtel et étaient en grande discussion. Mick m’a jeté un coup d’oeil avec un demi sourire et moi j’ai pas bougé. Dans le taxi je me disais ouin la prochaine fois allume!!!
FRANCINE GINO    Mars 88,  Long John Baldry au Club Soda.  Je décide d’aller back stage malgré le colosse à la porte et la chanteuse qui revient des toilettes me dit ‘You want to talk with John?’  j’ai dit oui et elle me me prend par le bras et m’amène back stage. J’étais très impressionnée par ce grand musicien, il me tend la main (avec des doigts tellement longs j’ai jamais vu ça) et il me pose des questions, et oui c’est lui qui me demande comment est Montréal, si je suis native de là, ma toune préférée de ce soir etc. Il me demande si j’ai des enfants et est-ce qu’ils jouent de la musique et il me remet une photo dédicacée pour mon fils Michel qui a 19 ans à l’époque et joue de la guitare.
————————————————————————————-
MARC RICHARD    1988, .en sortant du Colisée de Québec après le show de Def Leppard , on essaie de voir les membres du band sans succès. Vers le parking, une fille me demande si je parle anglais, lui répond oui et elle me traîne vers un autobus. Je fais quelques traductions entre elle, sa chum et Troy Lucketta de Tesla. Fnalement on s’est retrouvés dans le bus à prendre une bière et fumer un pétard! J’ai encore leurs photos dédicacées. Beau souvenir.
————————————————————————————–
LUC LANDRY    J’étais journaliste à Jonquière et je reçois un appel d’un membre de Dionysos qui étaient en tournée de promotion pour la sortie de leur compilation. Plutôt que de les recevoir au journal, je leur ai donné rendez-vous au bar l’Envol après le travail: on a fait une très belle entrevue 5 à 7 (ou 8) avec beaucoup de pichets de bière.
—————————————————————————————
RAF D      Quelques histoires, mais celle-ci est une de mes favorites. En 2000, je suis gérant d’une boutique à Disneyland Paris (Town Square Photo), là où nous développions les photos des visiteurs. Lors de la parade de 15h … j’ai failli faire le bacon en voyant Jimmy Page sur le trottoir devant la boutique. Il est venu déposer ses films pour les faire développer. Il a bien vu que je peinais à le servir, je lui ai demandé un autographe sur un coupon de caisse et il venait de faire mon année. Je me suis ensuite dirigé sur le devant d’une autre boutique du complexe pour faire la chorégraphie de la parade avec certains de mes collègues et ne voilà tu pas Mr. Page qui s’en retourne ailleurs sur le parc, il me voit et me fait un clin d’œil genre  »good show »… Je m’en rappellerai longtemps!
—————————————————————————————
MARTIN LAVERDIERE    J’avais une entrevue de prévu avec Mark Holmes de Platinium Blonde au Colisée de Québec mais après plusieurs tentatives et reports, on nous demande de se déplacer au défunt Palaze Club de la Grande-Allée à Québec. Nous débarquons finalement dans le bar clandestin en passant par la cuisine. Le piano bar est plein de charnues demoiselles et mon journaliste et moi font piètre figure devant ce spectacle, n’ayant rien de mieux à offrir à Holmes qu’un appareil photo et une feuille avec des questions gribouillées à la main. Exaspéré de notre insistance, le grossier personnage s’empare de la feuille de questions et se pose lui même les questions. L’entrevue s’est terminé sur les coups de 4 h du matin au grand dam de Marie-Josée Proteau qui n’avait que 14 ans à l’époque.
————————————————————————-  ————-
MARTIN ACHARD      En 2008, je vivais au Royaume-Uni, et Jimmy Page était assis devant moi dans un train faisant le trajet entre Oxford et Londres. Je l’ai d’abord vu sur le quai de la gare alors que j’étais assis dans mon wagon, ce qui m’a coupé la respiration, puis, lorsque quelques dizaines de secondes plus tard, je l’ai vu marcher dans l’allée et s’asseoir devant moi, j’ai pratiquement un une syncope. Il a passé tout le trajet à discuter au téléphone d’une réunion de Led Zeppelin pour une tournée, dans la foulée du concert donné en hommage à Ahmet Ertegun à l’O2 Arena de Londres, un évènement dont nous avons célébré le dixième anniversaire il y a quelques jours à peine. Il avait exactement la même allure que sur la photo plus bas, et il s’est assuré de mettre d’énormes lunettes fumées à la sortie du train. Je l’ai suivi du regard jusqu’à ce qu’il s’engouffre dans l’une des entrées du métro.
  
MARTIN LAVERDIÈRE demande :  » Pas de conversation avec lui ??? »
MARTIN ACHARD : Non. Il avait clairement l’air de ne pas vouloir être embêté et il a été au téléphone pratiquement de la première à la dernière minute, ce qui rendait une approche de ma part quasi impossible. Mais je n’ai pas à me plaindre, car l’écouter pendant plus d’une heure planifier des répétitions (incluant aux États-Unis) pour une future tournée de Led Zeppelin était absolument fascinant! J’étais absolument, totalement PÉTRIFIÉ lors des premières minutes!
—————————————————————————————-
JERRY FIELDEN
J’allais le 20 juillet 2015 assister à un spectacle de Deep Purple à Toronto avec des passes backstage. Dans les nouvelles, j’avais vu que Jimmy Page allait être au Indigo pour étamper des livres avec son signe Zoso. Pour le rencontrer le lendemain, il fallait aller chercher des bracelets limités aux 300 premiers à se mettre en file d’attente à 7 h du matin le 21 juillet! 
Donc après une soirée passée à voir Deep Purple en show puis aller prendre un verre avec le claviériste Don Airey et ma femme Shelle Macpherson (ma chanteuse aussi), je me suis levé d’un coup sec sans alarme le lendemain à 6 h du matin! Je me suis rendu à la file, pas si mal puisque j’étais dans les 300 premiers, Donc j’ai eu mon bracelet et j’ai acheté le livre à étamper.
Je suis ensuite retourné me coucher pour quelques heures puis je suis retourné au Indigo dans l’après-midi muni de mon livre et bracelet.
Il y avait une file dans le Indigo pour attendre Page qui s’est pointé avec quelques minutes de retard.
J’ai attendu mon tour et je suis finalement arrivé devant lui, on s’est mis à jaser quelque peu. Je lui dit que je suivais Zeppelin depuis 69 et que je les avais vus en 75. Puis je lui ai offert un des CD de mon groupe AraPacis en lui disant que Don Airey était dessus. Il a dit « Don Airey, really? How coo » et m’a remercié tout en me tendant mon livre étampé.
Je flottais sur un nuage! Il faut dire et j’ai oublié de lui dire plein de choses. Genre que j’ai des ancêtres Page qui viennent de Londres, on est peut-être cousins, etc. Mais après cette rencontre, je ne pensais plus trop à rien, j’étais juste émerveillé de ce qui ventait d’arriver!
—————————————————————————————–
JERRY FIELDEN   J’ai rencontré Don Airey de Deep Purple plusieurs fois à travers Ian Gillan pour qui je traduis son site web gillan.com en français. Un jour j’écris à Don et lui demande s’il veut être claviériste invité sur notre album A Disturbing Awakening. À ma grande surprise il répond « Oui – Où? Quand? Comment? » et il a fait ses tracks et me les a envoyées par Internet.
Voici le résultat:

 
 —————————————————————————————-
STÉPHANE BEAUDET     Comme ceux qui font des entrevues ici, ils sont trop nombreux pour les énumérer, mais mon meilleur souvenir est d’avoir joué un set complet avec Zakk Wylde et Randy Castillo à la défunte Brique. Ça avait fini dans la chambre de Zakk et on était sortis de là vers 8h du matin…un peu poqués..
—————————————————————————————–
RICHARD LANGELIER     Dans les années 80, j’ai eu la chance de rencontrer Richard Séguin, un gars super sympathique. Nous avons parlé du Café du Pont à Magog car ma conjointe est originaire de cette ville. Nous avons passé une bonne heure à discuter. J’ai aussi rencontré Michel Rivard, je lui ai posé quelques questions concernant le 6760 St-Valier Montréal. C’était l’adresse où Beau Dommage a composé le premier album. Je l’ai beaucoup surpris en lui disant que j’étais le livreur du dépanneur où ils commandaient leur bière. Il a bien ri. Il m’a aussi confirmé que le grand Paquette habitait en face du 6760 St-Valier. En fait le grand Paquette c’était aussi mon ami d’enfance.
—————————————————————————————–
MARIE- CLAUDE LAFOND     J’ai rencontré le groupe Bon Jovi lors d’une prestation au Colisée de Québec car j’avais gagné un concours radiophonique. Il y avait ECHO-VEDETTE pour immortaliser cette rencontre en photo et faire un article dans leur journal. Il y avait John et David Bryan, le claviériste. Notre tour venu pour la photo, ma chum et moi s’installons avec eux, un petit sourire et voilà, la photo est faite. Ma chum me raconte à la sortie de la séance photo, que le claviériste lui a mit la main aux fesses pendant la photo, ce qui l’a si surprise qu’elle a criée, donc la bouche grande ouverte sur la fameuse photo. L’histoire ne se termine pas ainsi. Un homme vient à notre rencontre et nous invite à l’après-show avec le groupe, qu’un véhicule va nous attendre derrière le Colisée après le show. Je crois que le claviériste voulait vraiment ma chum!!! Comme nous étions jeune, la peur s’est emparée de nous et nous avons prit la décision de ne pas accepter cette invitation.
La peur était plus forte que l’adulation que ma chum leur portait!! Le viol était dans nos esprits, la drogue et alcool… on y a bien réflechi, l’envie était grande quand même, mais de bonnes filles intelligentes se poussent de ce genre de situation !!
——————————————————————————————
CHRIS MAINVILLE     Moi c est pas grand chose mais bon lol., 5 mars 2008, fait fret en ta et moi et mes amis décidons d arriver de bonne heure pour le show de Ace Frehley au Métropolis. Donc ont attend dehors et on gèle. Une camionnette noire arrive et qui débarque? Ace!! nous salut et repart. C’était court mais il nous a fait oublier le froid pour un ti bout loll
——————————————————————————————
MATHIEU TREMBLAY    Pas très glamour ni international; ma seule expérience avec une  »star » est d’avoir été celui sur lequel Eric Lapointe s’est effondré, ben saoul! C’était au Dagobert v’la au moins 15 ans,  à un show des Headbangers dans lequel jouait son bassiste. Impressionné par tant de charisme, je lui ai lancé;  » tiens toé deboutte, osti de calisse! » . Bref et touchant.
——————————————————————————————
SYLVAIN DUFOUR    En 1986-7, j étais pompiste gaz bar. 5 gars dans un char de location viennent gazer. J’étais à Ste-Julie,  ils allaient à Quebec.  dans le coffre, j ai vu des cases de guitares. »Vous êtes musiciens? » je leur ai demandé.
– oui
– Cool quel genre de musique ?
– The Box, connais tu ça ?
– Un peu. J’aime mais connais pas beaucoup. à part ça ? Vous jouez quoi?
– Juste ça
– Ah ok….je suis musicien moi aussi…cool.
C’était le groupe The Box !!! Je les ai reconnus plus tard sur le vidéo Say to Me!
——————————————————————————————
DANY COTÉ     Été 85,  le vendredi avant le Banzaï Fest mettant en vedette Slayer à l ancien Palais du commerce. J’étais avec 2 de mes chums au Rock en Stock quand tout à coup montant les marches qui qu’on voit pas ? Kerry King et Jeff Hanneman... on a parlé un peu et eu des autographes sur un flyer du fest. Kerry King est beaucoup plus petit en personne qu il en a l air et était très gentil et intéressé…par contre Hanneman avait vraiment une attitude de rock star chiant…
——————————————————————————————
ANDRÉ CHAGNON    Vers 1985 , Michel Rivard et son band sont à Mont-Laurier à la St-Jean, en plein air sur une scène « home made ». La tempête se lève au début du show: bading badang tout s’écroule (heureusement tout le monde est descendu du stage avant)… Michel et une couple de gars nous jouent quelques tounes pour un groupe abrité dans l’école voisine et la soirée se finit à un bar local… À mon moment je suis au comptoir avec Michel Rivard et je commence à lui partager mes questions « super-intéressantes » de jeune avocat : qui est responsable au bout du compte pour les dommages aux instruments, etc etc. Lui a vraiment pas l’air à tripper là-dessus et me répond  » Tu sais, on est assurés Haha! La discussion de droit civil s’est terminée là !
———————————————————————————————
ANIK BLANCHARD    J’ai rencontré Vivian Campbell au bar la Moustache en 1985. Il était là pour la tournée Sacred Heart de Dio. super fin, on a même échangé nos boucles d’oreilles, il voulait la mienne, une croix, et la sienne, une corne blanche que j’ai toujours. Les musiciens de Dio étaient allés sur la scène jouer avec Keith de Syhon qui devait capoter!

LUC DESMARAIS  Hey Anik Blanchard , j’étais à Québec en ‘85 ou ‘86! Voici une photo prise avec Dio après le show de la tournée « Sacred Heart »!, 
———————————————————————————————-
FRÉDÉRIC THÉRIAULT   Pierre Flynn à plusieurs reprises après ses shows et René Simard!! Ben quoi? J’ai serré la main qui a serré la main de Frank Sinatra qui ce dernier a serré la main d’Elvis et de Bono!! Quand même pas pire, ça!!
———————————————————————————————–
PATRICK JOYAL    George Thorogood, j’aurai voulu lui parler mais il était rond comme un gant de boxe !!! Huey Lewis sur une terrase à San Francisco, on a parlé musique et baseball durant plus d’une heure en ’90.
———————————————————————————————–
TILOU BOUTIN    Autour de 1995, je travaille à Pointe-à-Callière et je vais au café-terrasse pour en griller une lors de ma pause. Il y a un gars assis à une table et il me demande s’il peut m’acheter une cigarette. Je reconnais Tony Roman (ça trahit mon âge). Je lui ai donné 2 ou 3 cigarettes. Il insiste pour me les payer. Je lui ai répondu; « Ça va, merci pour toute la belle musique. » Il semblait surpris et flatté que quelqu’un l’ait reconnu. Rencontre brève mais ô combien impressionnante pour moi qui étant jeune ne manquait jamais de regarder Jeunesse d’Aujourd’hui car on voulait voir la cousine de ma mère, Dany Aubé.
———————————————————————————————–
RENÉ GRIGNON    J’ai travaillé pour le chanteur Gilbert Montagné, réalisation d’un de ses albums. Alors je suis allé le visiter à sa maison de campagne en France et passé une semaine là avec sa blonde et la mienne. Donc un beau matin dans les chemins de terre (complètement désert) Gilbert décide de nous faire un tour d’auto (il est entièrement non-voyant) alors Gilbert en avant au volant, Nicole sa blonde à côté lui donne des indications tourne à gauche tourne à droite plus à droite plus à gauche…ralentit , accélère, freine lol et moi et ma blonde derrière… ben on rigole. Alors on s’est vraiment promené quelques kilomètres comme ça (rencontré personne bien entendu) Ma seule preuve est que j’ai pris une photo car me suis dit crisse personne va me croire! LOL

————————————————————————————————

INFOGRAPHE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
RÉDAC’CHEF: GÉO GIGUÈRE

2 Comments

2 Comments

  1. Ricardo Langlois..

    janvier 27, 2018 at 12:52

    Wow!!! toutes ses belles rencontres…A Dany Coté, j’étais avec mon ami Éric Roger pour une entrevue avec Slayer… j’ai des photos de ca A cette mëme époque Metallica m »invite personnellement a leur hötel… Corbeau avec Marjo… Gerry Boulet qui m’invite a des répétitions… Accept, Megadeth,… un ptit bout avec Paul Stanley dans un dépanneur au centre-ville… En 2003 (Aux Foufs) J’ai mëme dit a Marilyn Manson que je l’aimais !!!
    Ah heureuse nostalgie

    • Geo Giguere

      janvier 27, 2018 at 1:39

      que de belles rencontres pour toi Ricardo. faut dire que comme moi, tu es journaliste de carriere. et que ce metier nous donne occasions de voir nos idoles de pres plus souvent.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top