Livres

Patrick Bourgeois livre analysé

Patrick Bourgeois raconté par…
Les Éditions de l’Homme, novembre 2018

 

Par Luc Falardeau

Le décès de Patrick Bourgeois, le 26 novembre 2017, à 55 ans, a secoué le Québec.

Tout le monde connaît Patrick Bourgeois! Tout le monde connaît une chanson des BB. Cet homme qui a marqué le Québec par sa musique, n’a pas toujours été traité à sa juste valeur. Cet homme était un grand mélodiste et un grand homme dans ce qu’il était. Avec un grand sens de l’humour, il a toujours été actif et a travaillé jusqu’à la fin. Il était au bout du rouleau, mais il arrivait sur scène et la magie opérait. Il ne voulait pas nous voir pleurer. Pour découvrir Patrick, l »homme aussi dans l’ombre et plein d’anecdotes sur lui, la musique des années 90 et comment ils ont fait leurs premiers albums. Qu’est-ce qu’ils ont fait après les BB et des bouts plus sombres? Ce n’est pas une biographie, ce sontt des petites histoires, c’est éclaté et plein d’images, avec de belles photos aussi. J’ai beaucoup aimé la musique des Beaux Blonds et c’est un livre facile à lire.

 

Il était inspiré par les Rolling Stone et The Police...  Je vais vous raconter plein de choses le fun qu’on peut apprendre dans ce livre. Un fait inusité, c’est Pierre Houle qui a écrit les paroles de Donne-moi ma Chance…. Les jeunes filles et leur mère étaient folles de lui, les fans pouvaient être dangereuses… Ça a été très difficile pour lui d’avoir une vie privée. Il aimait beaucoup cuisiner, il était raffiné, il a même tenu une page facebook où il était le Cuisinier Masqué, pour garder l’anonymat. Il partageait des recettes, des vidéos et sa passion pour la cuisine!

PATRICK BOURGGEOIS raconté par…

Bien que moins présent dans l’œil du public durant les dernières années de sa vie, le charismatique chanteur du groupe Les BB a vécu un succès foudroyant qui a marqué le paysage musical québécois.
Mais qui était donc Patrick Bourgeois ? Comment le talentueux mélodiste a-t-il pu composer tant de hits inoubliables ?

Pour découvrir l’homme derrière la rock star, le journaliste et auteur Patrick Delisle-Crevier, un ami de l’artiste, a recueilli les témoignages d’une quarantaine de personnes ayant gravité autour de Patrick Bourgeois : son père, les femmes de sa vie et ses trois enfants, Alain Lapointe, ancien membre des BB ainsi que de nombreux amis et collaborateurs, dont Michel Louvain, Bruno Landry, Fred St-Gelais et Mitsou.

Au fil des anecdotes et des souvenirs, l’auteur a construit une biographie posthume qui illustre bien le parcours d’un homme passionné, authentique et profondément… vivant. Si vous pensez que tout a été dit sur le chanteur des BB, vous découvrirez que, dans la mémoire de ceux qui l’ont côtoyé, il y avait beaucoup plus !

Patrick Bourgeois en bref raconté par…ses amis

Éric Lantier : Vers 1979, à 17 ans il s’est mis à jouer du rock progressif parce que le défi était plus grand sur le plan musical.

Bruno Landry : Son groupe préféré était The Police. Il pouvait chanter aussi haut que Sting.

Marie-Denise Pelletier : Il avait du Beatles dans lui.

Yves P. Pelletier : C’était quelqu’un qui avait beaucoup d’humour et un enthousiasme contagieux. Le titre de la chanson Arrête de Boire vient de lui.

Marc Drouin : Dès que j’ai vu Patrick, j’ai su qu’il était mon homme de la situation.

Alain Lapointe : Le clip Loulou tournait en boucle à Musique-Plus et c’était fou. Sans Patrick et son génie, je n’aurais jamais vécu une telle intensité. Il était la locomotive d’un beau train. On est passé d’un 8 track à un 48 pistes digitale. La même console que Sting a utilisé pour son album. On a vendu environ 400,000 de nos 2 premiers disques. Au spectacle des Francofolies, il y a avait du monde à perte de vue, des gens de 7 à 77 ans. On n’avait jamais joué devant autant de monde de notre vie.

Spectacle Les 25 ans de carrière des BB (répétition avec Rock Voisine)

Jour 2 en répétition Showmedia Studios pour Les FrancoFolies de Montréal en compagnie de Roch Voisine Officiel , Antoine Gratton et Elizabeth Blouin-Brathwaite!!! 2 dodos 😉

Posted by Les BB site officiel on Monday, June 15, 2015

 

Geneviève Lapointe : Au printemps 1988, Patrick s’était acheté un synthétiseur Roland D-50 et il
travaillait fort pour composer de la musique.

Pierre Houle : Il m’a dit, avec son humilité légendaire: On a formé notre groupe et cela sonne en tabarnak!!! Loulou est le 1er texte que j’ai écrit pour le groupe.

Jean-Pierre Isaac : On s’est inspiré du Snare de la caisse claire de John Mellencamp…

Geneviève Borne : Avec eux, chaque entrevue était une partie de plaisir et le rire était toujours au rendez-vous.

Dino Bartolini : Les jeunes filles tombaient sans connaissance et parfois il y avait de petites émeutes, surtout lors de séances d’autographe. Certaines se déshabillaient devant eux, pour lancer leur soutien-gorge ou leur petite culotte.

Mitsou : Ça déménageait en maudit sur scène: Patrick pondait des hits à la vitesse de l’éclair.

Pierre Gendron : Ils en ont fait de l’argent, ils en ont fait des conneries aussi.

Guy Brouillard : (CKOI) Faire jouer les BB, ça a été majeur pour notre station.

José Aumais : (sa femme) Parfois Patrick sortait de la maison habillé comme la chienne à Jacques. J’étais en couple avec l’un des Beatles du Québec. Il a fait quelques projets dans l’ombre, dont le disque de Noël de madame Gigger. La bande sonore du fil Karmina et un projet avec les Grandes Gueules.

Sylvain Cossette : Pat c’était un passionné: Il pouvait parler de guitare, de tartares, de musique, de vin, du dernier fumoir à saumon qu’il s’est acheté.

Kathleen : Nous avions été recrutés lui, Jean Leloup et moi, pour prêter nos voix au dessin animé de David Coperfield.

Mario Lefebvre : Ce qui est un hit ici n’est pas nécessairement un en France. Selon moi Univers est le meilleur album des BB. Plus de 30,000 exemplaires vendus. 3 extraits se sont rendus à la radio. Nous sommes partis en tournée. Par son talent et sa beauté, il est en grande partie responsable du succès et de la magie des BB.

Nick Carbone : C’était une mine d’or rien de moins. Les BB sonnaient comme une tonne de briques.

Tyrone Foster : Patrick était en larmes tellement une fan hystérique tirait sur ses cheveux.

Normand Cyr : Mon premier spectacle sur scène avec les BB, il y avait 60,000 personnes. C’était fou. Il
recevait des fleurs et de la lingerie féminine sur scène.

Marie-Christine Blais : Les BB étaient SHARP. Ce groupe avait un son que l’on reconnaissait à la 3e note. Une signature.

Claude Rajotte : Il faisait de la bonne pop et je pense même que c’est le meilleur groupe pop rock que l’on a eu au Québec.

Gildor Roy : Il aurait pu aussi gagner sa vie dans l’humour sans problème.

Stéphane Rousseau : Il nous faisait de bonnes bouffes. On avait un fun fou ensemble.

Nelson Minville :En 1990 au Téléthon Opération Enfant Soleil, les BB, Marie-Denise Pelletier, Joe Bocan et Martine St-Claire chantaient Les Yeux Du Cœur en hommage à Gerry Boulet.

Mélanie Savard : (sa blonde) Quand j’ai été voir le show des 25 ans aux Francofolies, j’ai fait le saut.

Il a lancé sa boite de création multimédia et ç’a bien fonctionné.

Ludovic Bourgeois : Mon père, c’était un éternel enfant et le compagnon de jeu idéal quand j’étais petit. En 2015, je suis parti en tournée avec lui et ça été tout un trip.

Fred St-Gelais : Il avait un registre impressionnant: Je n’ai jamais pu aller au bout de son étendu vocal tant il réussissait à atteindre toutes les notes.

Antoine Graton : On a enregistré dans son studio dans sa maison à Sainte-Agathe-des-Monts.

Maxime Lalanne : Après le spectacle des Franco, on m’a proposé de partir en tournée avec les BB. Je n’en revenais pas…

Michel Louvain : Le 12 juillet 2017, Patrick et son fils sont monté sur scène pour chanter Tu ne sauras jamais. La magie a opéré, la réponse du public a été gigantesque.

Ses filles : Il a pleuré la mort de David Bowie, la mort de Prince, celle de George Michael et de Leonard Cohen, mais jamais il n’a pensé un instant qu’il s’en allait vers ça lui aussi.

Patrick Bourgeois, qu’est-ce qui vous fait pleurer dans la vie? Les oignons… (Rires)

On termine avec ce bel et triste hommage à Microphone avec Louis-Jean Cormier :

BANNIERE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
RÉDAC’CHEF: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top