Spectacles

FEQ : Jason Bonham – Lynyrd Skynyrd

Spectacles du 6 juillet au Festival d’été de Québec

 

Par Nathalie Leblond

Ça rock solide sur les plaines d’Abraham!

C’était LA soirée pour tous les vrais vieux rockers dans l’âme!

Dès 19h00, c’est Little Steven & The Disciples of Soul qui prennent la scène d’assaut, avec une énergie explosive de rock, soul et Blues. On se dégourdit, on se trémousse, le fun prend place sur les Plaines d’Abraham.

Pour nous ramener à l’époque du célèbre groupe mythique rock britannique Led Zeppelin, Jason le fils du défunt batteur John Bonham s’attelle à sa batterie avec sa gang de musiciens chevronnés et partent en force avec Immigrant Song. Il n’en fallait pas plus pour soulever la foule de crinqués venus festoyer à cette prestation en hommage à son père, le master comme il nous l’a présenté. C’est lui qui assure la parole entre chaque chanson. En 1988, Jason prend la place de son père au Madison Square Garden avec Jimmy Page, Robert Plant et John Paul Jones lors d’un show télévisé pour célébrer le 40ème  anniversaire de la compagnie de label Atlantic Records. Et par la suite, il a eu de multiples associations avec Jeff Beck, David Gilmour, Paul Rogers, Ted Nugent, Slash, Joe Bonammasa ainsi que plusieurs autres qui ont fait de lui un des batteurs les plus prisés sur la planète. James Dylan avec sa voix puissante ajoute sa propre couleur au reste du clan qui font jubiler l’audience qui attend la suite de cette soirée. Jason Bonham’s Led Zeppelin Evening, ça rentrait au poste mes amis ! Au diable le brushing… Ça décoiffait en masse croyez-moi!

Le band attendu pour finaliser cette soirée déjà très festive était nul autre que Lynyrd Skynyrd qui sont originaires de Jacksonville en Floride. Qui ne connaît pas ce légendaire groupe rock américain très populaire dans les années 60 et 70? Précurseur du rock sudiste, ils sont au sommet de leur carrière, lorsqu’ une triste tragédie survient en octobre 1977, un accident d’avion qui vient décimer cette formation de 3 de leurs membres, dont le chanteur Ronnie Van Zant, le guitariste Steve Gaines ainsi que sa soeur choriste Cassie Gaines et leur manager de tournée Dean Kilpatrick. Et blessant tous les autres très sérieusement…. Ce qui met en suspend la mission du groupe. En 1987, Johnny Van Zant le frère de Ronnie prend sa place au chant et part en tournée pour un hommage à ses confrères décédés. Leur succès est imminent. En 2006, ils font leur entrée au fameux Rock and Roll Hall of Fame. Mais ce soir c’est avec honneur que j’assiste à l’un des shows que je rêvais de voir depuis des lunes. Malgré une audience un peu trop réservée à mon goût, nous étions quand même plus de 75,000 personnes venues célébrer avec eux.

D’entrée de jeu, Working for MCA, suivi de Connivence avec la voix et le talent du guitariste Rickey Medlocke, Skynyrd Nation. Johnny Van Zant d’humeur taquine avec son sourire charmant aurait voulu que la foule embarque, mais la réponse était plutôt faible… Mais pour ma part je trippais ben raide! Chantant à m’époumoner les What’s your name, That smell, I know a Little, Saturday night special, Tuesday’ gone, Dont’ask me no questions, Gimme three steps, Balad of Curtis Leow, Call me the breeze etc. Se baladant entre les albums les plus connus tel que Pronounced ‘Leh-‘nérd ‘Skin-‘nérd , Second Helping, Street Survivors. À ce jour, le seul membre original de cette formation, c’est Gary Rossington, qui aujourd’hui, du haut de ses 68 ans en impressionne encore plusieurs avec son admirable dextérité. En mémoire à Ed King ce guitariste auteur/ compositeur ayant aussi fait partie de Lynyrd Skynyrd la très attendue Sweet Home Alabama a fait jubiler les fanatiques de ce groupe. Saturant l’air d’un parfum musical connu, à l’unisson, on chante tous en cœur et avec amour Simple man...

Un rappel s’imposait, car on attendait avec impatience cette toune dont la longueur a été excédée par un duel hallucinant offert par les trois guitaristes Rossington, Medlocke et Matejka, la fameuse Free Bird. Quand Johnny débute cette chanson, Ronnie apparaît en arrière-plan avec sa voix pour la poursuivre jusqu’à la fin. Sur cette vidéo en noir et blanc, on voit avec nostalgie tous les membres ayant transité avec cette formation depuis les débuts. Un moment de nostalgie très touchant… Quand on revient live sur scène, nous assistons à une fin visuelle divine où l’on contemple avec respect le célèbre chapeau de Ronnie bien campé sur le pied de micro abordant fièrement le drapeau americain.

Voici un exemple de Free Bird enregistré au Graspop Metal Meeting à Dessel, Belgique le 21-Juin-2019

Lynyrd Skynyrd nous ont livré un show fabuleux qui sonnait comme une tonne de brique ! Un band solide, qui après cette tragédie a su garder l’âme et la vocation de propager le talent, l’amour et la liberté…. Peace and love like a free bird mes amis !

PHOTOS : Renée-Claude Giasson

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top