Spectacles

Gowan à Gatineau

Gowan, le 2 mars 2020
à la Salle Odyssée de Gatineau.
Durée plus de 2 heures
825 spectateurs
Note 15 sur 10

 

Texte et photos : JP Martins

Un étrange animal s’est échappé le 2 mars dernier.

Pour notre plus grand bonheur ici en Outaouais, nous avons reçu la visite de Mr Larry Gowan, le 2 mars dernier à la Salle Odyssée de Gatineau. Gowan présentement en pause de tournée avec ses camarades de STYX, profite de ce repos bien mérité pour présenter un tour de chant en solo. Accompagné de son ami et collègue au sein du célèbre groupe américain, l’incroyable batteur Todd Sucherman, considéré à juste titre, un des meilleurs de sa profession. Il réunit aussi autour de lui des musiciens de grand talent comme son acolyte de toujours, et depuis sa naissance dira Gowan, en présentant son frère Terry Gowan, multi- instrumentiste à la basse, le guitariste qui l’a accompagné lors de la tournée Strange Animal en 1985 et 86, le virtuose Bob MacAlpine était de la partie ainsi que le claviériste torontois Ryan Bovaird.

Devant une salle comble de 825 spectacteurs, Gowan nous a présenté un spectacle de plus de 2 heures rodé au quart de tour. Une équipe technique soutient le visuel de façon magistrale. On connaît clairement la musique. Gowan débute en lion avec l’interprétation de Cosmetics, suivront les pièces Walking on air, Awake the Giant avant de saluer les gens déjà conquis avec son français habituel lorsqu’il présente des spectacles au Québec.

Gowan est un artiste immensément respectueux de son public, il possède un charisme et une chaleur humaine se dégageant jusqu’aux derniers bancs du balcon. Il aime être sur scène et il livre un spectacle avec une passion et une fougue peu commune et ce, sans bavures. Il finira la première portion avec une magnifique interprétation de son grand succès  A Criminal Mind. Les gens heureux, chantent à l’unisson les moindres paroles de ce grand classique. Après une intermission de 20 minutes, Gowan revient sur scène en nous rappelant ses origines écossaises en apparaissant avec son fameux kilt.

Gowan entame la deuxième portion du spectacle, assis à son piano, avec l’excellente chanson Desperate, suivront encore plusieurs pièces du répertoire de l’artiste. Les musiciens s’amusent sur scène avec une excellente interaction et en communion avec leur salle. Arrive ensuite les moments forts, Keep The tension On et Guerilla Soldier pour conclure avec un Strange Animal déchainé et comblé de tant d’amour.

Gowan revient seul au piano pour nous offrir un rappel, nous touchant droit au cœur avec un Pour un Instant bien senti et nous proposer un grand hommage digne de ce nom en interprétant Limelight du groupe canadien Rush, en la mémoire du regretté Neil Peart décédé récemment. Le tour de chant se compléta avec un MoonLight Desires avec ses musiciens réunis pour une finale, a cassé la baraque.

Les gens conquis par tant de talents acclament cet Animal Étrange qui lui aussi quittera la ville avec une dose forte d’un bonheur et amour partagés. Gowan mérite certainement une note de passage de 15 sur 10.

 

Concert qu’il présenta à Toronto fin février 2020, juste avant celui-ci.

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE
2 Comments

2 Comments

  1. Geo Giguere

    8 mars 2020 at 2:52

    IL est tellement sympa ce Laurence Gowan. Il parle mieux le francais que les joueurs du Canadien!

  2. larry todd

    25 mars 2020 at 6:40

    tres complet, bravo texte,photo,vidéo, set-list,,merci a tous…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top