Spectacles

Metallica en Irlande

Metallica en Irlande 

Slane Castle, 8 juin 2019 

Par Patrick Loiselle

En préparation de Ghost et Metallica sur le site du château. Assez magique comme endroit et superbe journée (pour l’instant). Devrait être épique. La petite famille avec 80,000 de nos amis et évidemment la pluie qui s’y met. C’est ça l’Irlande 🤨

Bon, tel que promis, voici un “court” résumé de notre journée de samedi à Slane Castle.

Chaque année, l’organisation organise un spectacle, un seul, sur le majestueux site du château de Slane. Petite municipalité à environ 80 km au nord de Dublin. Parmi les artistes des années passées, on compte GNR’s, Springsteen, U2, McCartney, Queen etc. Pour s’y rendre il était fortement suggéré de prendre l’autobus ou autre moyen de transport autre que la voiture, donc c’est ce qu’on a fait. Cependant, on avait oublié de nous dire que le stationnement était à 3.5 km de marche de l’entrée. Une fois sur place le chauffeur nous mentionne qu’on doit être de retour au bus 45 minutes après le show (incluant la marche, donc de la gestion à prévoir).

L’endroit est magnifique et la petite marche nous a permit d’apprécier l’endroit. L’organisation est incroyable dans sa logistique, beaucoup de personnel et les routes pour se retrouver après le spectacle sont définies par 4 couleurs différentes et clôturées différemment, tu peux quasiment pas te tromper au retour. La sécurité est omniprésente et notre sac à dos fut fouillé à 3 endroits différents. Côté météo, c’est bien pour l’instant, mais ça peut changer vite, (on est en Irlande, c’est là qu’ils font la pluie :)).

Les portes ouvrent à 14:00 et il y a 3 bands de prévus avant Ghost. Comme au FEQ, il y a différentes zones qui étaient vendues. Gold Circle, zone réservée en face du stage, on étaient là, estrades privées sur le côté droit, mais quand même assez loin et admission générale pour le reste. La scène est à flanc de colline, donc dans une pente. Ceci permet d’avoir une bonne vue, peu importe l’endroit. Le premier groupe débute à l’heure prévue, soit 15:00. Fangclub, groupe local de Dublin est le premier et c’est pas mauvais. Bon petit hard rock et quelques bons rifts. Ça passe bien. Ensuite c’est Bokassa, autre groupe (trio) Irlandais et là, ça brasse un peu plus. Bien aimé la 2e partie de leur set, ça pouvait ressembler à du très vieux Sabbath par moment, période SBS. Le 3e, Sticky Little Fingers était un peu trop genre Green Day à mon goût. Genre punk accessible avec un très mauvais chanteur. Pas mon style. On a reçu quelques gouttes, mais rien de trop intense pour l’instant.

Ghost (et la raison majeure pourquoi Madame a accepté de venir)🥰 arrive sur scène vers 18h30 et la pluie commence à tomber solide! Pas grave, Cardinal Coppia et sa bande sont très solides et le groupe débute avec Rats. Suivent Absoltion, Rituals et plusieurs de leurs pièces connues. La foule est à chier. Les gens ne semblent pas les connaître et ça embarque pas fort. Finalement ça s’améliore avec Danse Macabre et Square Hammer pour terminer et là on dirait que le monde allume qu’on est à un show rock. La prestation était énergique et le son incroyable. Ce groupe s’améliore à chaque fois que je les vois. Montréal pourra en témoigner dans quelques semaines au Heavy MTL. Le band a joué 60 minutes et maintenant on est rendus au menu principal et c’est là que ça devient moins intéressant pour nous!

On commence à regarder l’endroit et la foule s’entasser partout sur le site et on se pose de sérieuses questions sur le retour. On est en avant dans le Gold Circle, donc les derniers à pouvoir sortir. 80,000 personnes qui sortent en même temps, marche de 3.5kms pour retrouver le stationnement et bus qui ne donne pas grand temps pour revenir (et on doit être à l’aéroport pour 6h00 pour notre retour au pays, pas de chance à prendre). Donc, tout ça pour dire qu’on décide de quitter le GC et plutôt s’éloigner du stage, mais de se rapprocher de la sortie.

Donc, à 21h00 Metallica arrive sur le stage, sous l’intro habituel de The Ectasy of Gold pour ensuite se lancer avec Hardwire. Le stage et la production sont similaires à ce qu’on a eu l’an passé au parc Jean Drapeau. La seule différence est qu’en Irlande, à ce temps de l’année, le soleil se couche à 22h30, donc l’éclairage et les écrans géants sont moins efficaces. Le setlist ressemble beaucoup à ce qu’ils jouent depuis le début de leur tournée, (setlist.fm pour le voir au complet) et encore là la foule ne participe pas beaucoup. Quand même étonnant quand il y a autant de monde et que c’est la première visite du groupe en 10 ans🤨. Le band semble avoir du plaisir, mais on ne sent pas une complicité et une chimie comme on sent quand ils viennent chez-nous. Faut dire que Metallica et le Québec c’est une histoire d’amour qui dure depuis longtemps🥰

Posted by Patrick Loiselle on Monday, June 10, 2019

Finalement, ça commence à lever vers les 3/4 du show, quand les canons arrivent. Ça part avec One, Master, For Whom Bells Toll, Creeping et Seek pour terminer avant les rappels. Spit, Nothing et Sandman complètent la soirée. Rendus là, faisait un bout qu’on avaient quitté. On entendait très bien, mais on avait plus de visuel. On voulait tellement pas rater notre bus qu’on a pas pris de chance.

Au final, ce fut une belle expérience, mais je réalise que les grosses foules en plein air c’est plus tout à fait pour nous. Aucun regret et ça termine très bien nos 2 semaines en Europe. Pas pris énormément de photos, mais en voici quelques-unes quand même. Ciao…

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

1 Comment

1 Comment

  1. Geo Giguere

    11 juillet 2019 at 8:05

    Patrick Loizelle, merci de ce magnifique reportage! Famille rock t’aime!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top