Spectacles

Opusculus à Famille Rock # 15

Spectacle : OPUSCULUS
à l’Atomic Café, rencontre Famille Rock #15
le 25 septembre 2018

Texte : Jérôme Brisson

‘Petite œuvre’ … gros son, grandes ambitions!

Les premiers frissons de l’automne n’auront certes pas refroidi l’enthousiasme des membres de la Famille Pop Rock qui se sont réunis à l’Atomic Café sur la rue Ontario à Montréal, ce mardi dernier 25 septembre, pour la 15e rencontre mensuelle des membres, collaborateurs(trices) et ami(e)s du journal Pop Rock et Famille Rock.

Présidée et animée comme toujours avec son affabilité coutumière par notre grand manitou Géo, assisté de son équipe de fidèles collaborateurs (Muriel, René, Cindy, Stewie, Daniel…), la soirée s’est déroulée dans une atmosphère de connivence et de franche camaraderie alors que les invités de la soirée – la formation prog-rock montréalaise OPUSCULUS, Syd Bédard chanteur-bassiste des Flying Joes et notre chum Jimmy Bourgoing, batteur des Colocs et des Têtes Réduites et nouveau papa! – se sont succédé au micro à la table de l’animateur pour nous parler de leurs plus récentes activités et de leurs projets.

Toutefois, après les entrevues et les confidences des artistes invités, captées pour diffusion en vidéo sur notre page Pop Rock 2.0, place à la musique! Et les spectateurs présents n’attendaient qu’une chose : que les trois alchimistes allumés d’Opusculus – le vétéran Michel Landry (Heavemknox) à la batterie, Jocelyn Maheux (qui œuvre également dans la nouvelle mouture de Heavenknox à titre de bassiste) à la guitare, et Bruno Lavergne, le nouveau membre, à la basse 5 cordes et à la basse sans frette – investissent la scène et fassent lever le toit de l’Atomic Café avec leur concoction hautement volatile (et essentiellement instrumentale) de jazz rock, de rock progressif et de métal. Imaginez un peu UZEB, Rush et King Crimson qui auraient rencontré Voivod, Steve Vai et Meshuggah dans un bar et auraient fraternisé tout de suite, cela devrait vous donner une idée de l’hallucinant périple musical dans la quatrième dimension auquel nous a conviés le power-trio au cours des quelques 50 minutes qu’a duré leur prestation.

En entrevue, Michel Landry nous avait expliqué qu’Opusculus, le nom qu’ils avaient choisi, signifiait en latin ‘petit travail’ ou ‘petite œuvre’ (d’ailleurs on retrouve en français le mot opuscule ). Toutefois, à l’écoute des premières salves monstrueuses de  Paganissimis , la pièce qui donne le coup d’envoi à leur prestation, on ne sait plus trop si lui et ses jeunes collègues ont choisi le nom pour faire de l’ironie! Il n’y a rien qui sonne petit chez OPUSCULUS…

Le son d’ensemble est énorme, puissant et riche. Au fil des pièces interprétées, de  Hard Fog  à  5553  en passant par  Gravity Waltz  et  Groove Fraktal , la musique touffue, presque bipolaire, change constamment d’humeur, se faisant tantôt douce et éthérée, tantôt lourde et angoissante, un moment ludique et funky pour aboutir la minute suivante à un affolant  ‘shredfest’  gracieuseté de Jocelyn Maheux, une révélation!

Et que dire du travail hallucinant de la section rythmique assuré par Michel et Bruno (dont c’était sa première prestation sur scène!), qui assument les breaks incessants et les changements de mesures avec un groove sans faille et une précision chirurgicale. Et c’est avec Dynosorus Rox, la pièce la plus ‘accessible’ de leur répertoire, que le trio termine sa performance sous les acclamations nourries des spectateurs présents.

Non vraiment, à part le nom, il n’y a rien de petit chez Opusculus. Et bien que le groupe se positionne musicalement dans une niche qui, de prime abord, ne leur assurera pas une popularité ou une exposition médiatique à tout casser (pensez donc : un trio prog-métal-jazz instrumental!), Jocelyn, Michel et Bruno ont une fois de plus démontré ce soir-là qu’ils avaient les atouts pour s’imposer parmi les ténors du genre sur la scène internationale.

Fans de prog-métal déjanté, ne manquez pas Opusculus si vous avez la chance de les voir près de chez vous!

Liste des pièces :

Paganissimis   –    Hard Fog   –    Gravity Waltz   –    5759   –    Groove Fraktal   –    E=MC2   –   5553   –  Dynosorus Rox  

Autres photos, rencontre avec les membres présents : Thomas O’Sullivan, Yolande Drolet, Sylvie Azalos, Napees, Serge Leclerc. Géo et notre chef infographe Daniel Marsolais. Assis avec caméra Steven Henry, Muriel Massé, Stéphane Noel et Mike Cee.

 

Opusculus – Gravity Waltz

Opusculus lors de la 15ième édition de la réunion du Journal Pop Rock et Famille Rock au Atomic Café (Montréal) le 25 septembre 2018.

Posted by Denis Desmarteau on Saturday, September 29, 2018

Photos : Pierre Huot    –   Vidéos :  Muriel Massé, Steven Henry, Denis Desmarteau.

INFOGRAPHE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
RÉDAC’CHEF: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top