Spectacles

Phénoménale performance de Dickinson!

Célébrations des 50 ans du Concerto for Group & Orchestra
de Jon Lord par Bruce Dickinson , le Paul Deslauriers Band
et l’Orchestre Symphonique de Québec dirigée par Paul Mann!

 

Texte : Junior Picard                 Photos/vidéo : Luc Grisé

 

À l’annonce de la venue de Bruce Dickinson à seulement quelques mois de sa dernière visite avec Iron Maiden au Centre Vidéotron, j’étais à la fois heureux et surpris que ce spectacle ait lieu à Québec et non pas à Londres pour les 50 ans du fameux Concerto for Group & Orchestra composé par le regretté Jon Lord et Deep Purple.

Nous sentions que c’était un événement historique en cette soirée à la Salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm le 21 novembre dernier car il régnait une étrange sensation que j’allais ressentir car l’ambiance était hors de l’ordinaire. Bref quelque chose que je n’ai jamais vécu auparavant! Les métalleux ont assiégé la salle de spectacle plutôt habituée aux tenues de ville. J’apercevais beaucoup de t-shirts de Maiden et de Purple tout comme moi qui occupaient les places devenues précieuses car les billets s’étaient envolés rapidement. Dû moins pour la première des deux soirées!

Beaucoup ont été déçus de ne pas pouvoir soit filmer ou prendre des photos durant le spectacle et les placiers du Palais Montcalm ont eu fort-à-faire pour avertir les spectateurs d’éteindre leur téléphone cellulaire.

Maintenant, place au concert!
Tout d’abord, les musiciens de l’Orchestre Symphonique de Québec avec le Maestro Paul Mann, ce dernier s’était produit sur le Deep Purple: Live at the Royal Albert Hall en 1999, entament le Premier Mouvement, Moderato-Allegro. Ensuite le Paul Deslauriers Band et l’ultime vedette de la soirée, Bruce Dickinson qui s’ajouta au Deuxième Mouvement, Andantele mariage entre le classique et le hard rock se fusionnèrent à mon plus grand plaisir et celui des fans qui scandaient Love You Bruce! Ensuite le Troisième Mouvement, Vivace-Presto s’enchaîne dans une envolée spectaculaire entre l’Orchestre Symphonique et Le Paul Deslauriers Band, bref,  j’en avais la chair de poule!

Intermission 

Pour la deuxième partie de la soirée,  nous entrâmes dans l’univers plus personnel de Jon Lord avec Sarabande et Bouree de l’album solo de Jon Lord, Sarabande paru en 1976. On poursuit dans l’univers du hard rock avec Bruce et Le Paul Deslauriers Band avec It’s All On You et She Sould Be Mine du répertoire de ce dernier.

Maintenant, place au répertoire hard rock légendaire de Deep Purple avec un Bruce Dickinson en très grande forme qui rendit hommage non seulement au regretté Jon Lord mais aussi à son idole de toujours Ian Gillan en interprétant de façon magistrale le répertoire de Purple. Bruce débuta avec Pictures Of Home de l’album Machine Head. Ensuite notre Bruce interpréta avec beaucoup d’émotions When a Blind Man Cries, face B du single Never Before de Machine Head. Toujours sur cette lancée, Hush de la première époque de Purple Mark 1 de l’album Shades Of Deep Purple paru en 1968, toujours sur cette prestation épique, Perfect Stangers de l’album du même nom et qui, ma fois était grandiose! Pour le plat de résistance, évidemment l’incontournable Smoke On The Water pour conclure une soirée vraiment hors de l’ordinaire!

Quelle foule incroyable dans l’enceinte de Palais Montcalm et les spectateurs en redemandaient! J’entendis des hurlements The Trooper, mais ces derniers devaient se rendre à l’évidence qu’il n’y aurait aucune pièce du répertoire d’Iron Maiden. Devant tellement de ravissement du public, ils nous ont rejoué Smoke On The Water en guise de rappel!

Je suis littéralement tombé sur le derrière de cette performance unique de Bruce Dickinson, du Paul Deslauriers Band et de L’OSQ dirigé par le grand Paul Mann, que j’en avais les larmes aux yeux !!!

Je peux vous le confirmer que l’Âme de Jon Lord était présente pour ce spectacle qui passera à l’histoire!

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

2 Comments

2 Comments

  1. Ricardo Langlois

    11 décembre 2019 at 10:00

    Magnifique reportage
    Juste une rencontre de grands esprits

  2. Geo Giguere

    13 décembre 2019 at 11:47

    MERCI a nos correspondants Junior Picard et Luc Grisé! Mise en page Muriel Massé aussi!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top