Spectacles

Styx par The Grand Illusion à Victo part 1

Rock sur la Montagne – Styx Experience
Victoriaville

La formation The Grand Illusion est montée sur la scène du Pavillon Arthabaska de Victoriaville pour présenter Styx Experience ce samedi 26 mai. Il s’agissait du deuxième spectacle de la Série Rock sur la MontagneRockatak conviait le grand public à vivre l’Expérience Styx sur la montagne en compagnie de Steve Forget et les cinq autres membres du groupe.

Cette série de spectacles sur la montagne Arthabaska à Victoriaville, s’inspire de la glorieuse époque du rock des années 70 et 80. Le premier spectacle de cette série était un hommage à Led Zeppelin avec Rick Hughes, avait affiché complet le 21 avril. Le deuxième spectacle, Styx Experience, a aussi été présenté à guichets fermés.

Commençons d’abord avec l’organisateur de l’événement, Maurice ‘Rocker’ Richard qui est propriétaire des Productions Rockatak. Maurice a été interviewé par Géo Giguère mercredi 21 mars 2018 au Atomic café à Montréal! Maurice qui est un grand artisan de la scène MÉTAL québécoise, il a toute notre admiration! Maurice avait participé à la version originale de Famille Rock. Il se souvient très bien de l’appui et du soutien de Pop Rock pour la scène Métal. Il n’avait pas produit de spectacles depuis 10 ans, puisqu’il a parcouru le Québec comme directeur de tournée et de production aux côtés du chanteur Bruno Pelletier.
C’est donc parce qu’il avait le temps, qu’il s’est replongé dans la production de spectacles avec  »Rock sur la Montagne’. Pour se faire plaisir et parce qu’il aime le Rock.

Victoriaville est entre Montréal et Québec. Ça permet aux gens de voir un bon show et de découvrir une nouvelle région. Au Québec il y a beaucoup de musiciens talentueux. Il y a de plus en plus de groupes- hommage. C’est parce que les musiciens veulent jouer et ils veulent être sur scène. C’est ce que Maurice leur permet de faire sur la montagne. Il travaille fort, il est un bel exemple de succès. Bravo!

L’affiche de Rock sur la Montagne a été produite par Steven Henry. Pour ceux qui aiment sortir, cette série de shows leur permet de revivre de beaux souvenirs de cette époque.
Un rendez-vous pour les baby-boomers nostalgiques pour un moment impérissable.
En arrivant là-bas, je prends un T-shirt Rock sur la montagne. Je remplis le petit sondage. Maurice aimerait savoir quel groupe-hommage on aimerait voir sur la montagne. Janis Joplin, The Doors, Bowie ? Avant le spectacle, il est monté sur scène pour faire ses annonces. Il souhaite la bienvenue aux nouveaux adeptes et parle des prochains spectacles qui auront lieu : Queens of Rock avec Elyzabeth Diaga et Jurassik Rock. Il demande aux gens de répondre au sondage. Il parle du groupe Styx Experience. Il s’exprime bien, il a étudié en communications.

Discographie de Styx

Styx est un groupe de rock américain, originaire de Chicago, dans l’Illinois. Il atteint le sommet de sa popularité dans les années 70 et au début des années 80. Il est le premier groupe à obtenir des certifications platine aux États-Unis pour quatre albums consécutifs : The Grand Illusion (1977), Pieces of Eight (1978), Cornerstone (1979) et Paradise Theatre (1981). Ils ont produit 16 albums-studio et ce, sans compter les innombrables albums live et compilations de leurs grands succès. Babe s’est placé premier sur le Billboard en décembre 1979. 3 fois top 3 avec Show Me The Way, The Best of Times et Mr. Robotto. Lady s’est rendu au top 6 en mars 1975.

La formation qui a marqué de nombreuses générations lançait l’an dernier l’album The Mission après une pause de 12 ans sans avoir produit de nouveau matériel original. Cependant, le groupe n’a jamais cessé de faire des tournées et il est venu régulièrement au Québec, un marché fertile pour le rock.

Le groupe The Grand Illusion

Depuis plus de 20 ans, ‘’The Grand Illusion’’ ne cesse de ravir le public partout où il passe. Ce n’est pas la première fois que Styx Experience passe par Victoriaville. Six musiciens rendent avec une justesse impressionnante la musique et les harmonies vocales de Styx  qui a marqué plusieurs générations. Le groupe dont la qualité et l’énergie des prestations sont uniques vous fera revivre en son et en images les grands moments de la carrière de Styx.

Jacques Mercier (basse, voix)
Jean Tardif (clavier, voix)
Luc Gervais (lead guitare, voix) (vieux chum de Sylvain Lavallée)
Claude Cormier (batterie)
Claude Dansereau (voix, guitare)
Steve Forget (voix, guitare)
Les deux chanteurs principaux sont Claude Dansereau et Steve Forget.

En audition pour Styx : 

Pour le fondateur du groupe The Grand Illusion, Steve Forget, l’année 1999 restera toujours gravée dans sa mémoire. Alors âgé de 28 ans, il reçoit une demande inespérée de Tommy Shaw le guitariste de Styx. Celui-ci est à la recherche d’un remplaçant pour Dennis DeYoung qui vient de quitter la formation. Tommy demande à Steve de lui faire parvenir un enregistrement des chansons «Come Sail Away» et «Lady» pour évaluer sa performance vocale. Tous les membres de Styx sont conquis par son interprétation, et il s’attend à prendre un vol en direction de Los Angeles pour rejoindre le groupe qui doit partir en tournée. Cependant, son conte de fée prend fin lorsque le gérant du groupe exige que le nouveau chanteur joue du clavier comme Dennis DeYoung! Le chanteur et guitariste de Sherbrooke n’est pas retenu pour cette unique raison et c’est le chanteur et claviériste canadien Gowan qui obtient le poste qu’il occupe encore aujourd’hui.

Le spectacle

Le Pavillon Arthabaska était rempli au maximum de sa capacité pour la deuxième présentation de la Série Rock sur la montagne ce samedi soir. The Grand Illusion a alors offert une prestation de plus de deux heures avec son hommage à la légendaire formation Styx.
L’ambiance était électrisante et les spectateurs ont apprécié au plus haut point ce spectacle qui leur a permis de se remémorer de bons souvenirs reliés aux chansons de Styx. The Grand Illusion a offert une performance magistrale.

L’un des moments forts de la soirée a été l’interprétation de Suite Madame Blue.

Ça parle beaucoup dans la salle, un vacarme. Une musique de fond rock. C’est une formule Cabaret et beaucoup de gens se promènent dans toutes les directions, plusieurs avec des pichets de  bière. Le monde n’est pas jeune et il y a des belles femmes.

Sur la scène il y 2 gigantesques posters de The Grand Illusion et un écran où seront projetés des vidéos du groupe Styx Live d’époque. La musique baisse graduellement et les lumières aussi s’éteignent.

C’est l’obscurité et les gens sont dans un silence ténébreux. Styx est projeté en gros sur le grand écran. Une voix nous présente Styx Experience. La pièce ‘’Ride of the Valkyries’’ de Richard Wagner, avec le Vienna Philarmonic Orchestra joue. C’est pas que je n’aime pas le classique, mais ça sonne la cacanne, c’est épouvantable. Quelques faisceaux de spots jaunes allument la scène.
Les artistes s’approchent, ils sont dans la quarantaine, de beaux bonhommes, clean cut, habillés chic. Les spots s’allument et le drum part.

PREMIER SETLight Up   –   Superstars   –   Snowblind   –  Mademoiselle     Lady   –   Babe   –   Boat on the River   –   Castle Walls   –   Fooling Yourself     Madame Blue      

Mes impressions sur les chansons :

Light Up: est une chanson sur l’album Equinox. Elle suggère d’être allumés, de célébrer, et d’être heureux, avec de la bonne musique. C’est Claude Dansereau qui chante. Sur l’écran passe un montage vidéo, où on peut voir Fred Astaire and Rita Hayworth danser.

Superstars: est une chanson sur l’album The Grand Illusion. Ça raconte que nous pouvons tous être des superstars, monter très haut et réaliser nos rêves. Steve Forget fait le monologue. Claude Dansereau est le chanteur principal pour cette pièce. Les gars chantent en  harmonie et ça ressemble beaucoup à Styx. C’est Luc Gervais qui assure les solos de guitare électrique. Ils ont des bidules sans fils et descendent pour se promener et jouer dans l’assistance, faisant le tour en passant par la régie. Trois guitares électriques jouent en même temps.

Snow Blind: est une chanson sur l’album Paradise Theatre. C’est le joueur de basse Jacques Mercier qui chante. C’est l’histoire d’un gars qui ne voit plus clair à cause d’une femme et qu’il ne peut pas vivre sans elle. Très bon guitare solo de Luc Gervais.

Mademoiselle: est une chanson sur l’album Crystal Ball. La chanson commence en français ‘’Je t’aime Mademoiselle, ooh la la’’. Ça parle d’une belle fille, il a eu une aventure avec, ensuite il lui demande où elle s’en va. Sur l’écran une vidéo d’une belle fille et aussi un bout où Tommy Shaw chante. C’est Claude qui chante en synchro. Et on voit écrit: ‘’To London or Paris or Montréal’’.

Lady: de l’album Styx II, sortie en 1973. La chanson est devenue populaire seulement en 1975 pour atteindre la 6ème position au palmarès. Le crescendo de Lady est une transition d’une ballade lourde de piano à une chanson hard rock de drums. Le sujet ici est l’amour de Dennis DeYoung pour sa femme. C’est Steve qui chante sur une vidéo d’une femme angélique avec des ailes.

Babe: de l’album Cornerstone (1979). Cette chanson a été la seule de Styx à atteindre la première position aux États-Unis et en Afrique du Sud. Encore ici, Dennis DeYoung chante pour sa femme. C’est le romantique du groupe. Tout le long de la chanson une vidéo du groupe Styx chante en synchro. Dennis DeYoung a connu sa femme quand elle avait 15 ans. Il est avec depuis et elle est sa grande source d’inspirations.

Boat on the River: une pièce que je ne connaissais pas trop. Une toune de feux de camp selon Claude. Pourtant, le titre parle d’;un bateau sur une rivière! Une chanson acoustique avec Luc Gervais à la mandoline. DeYoung jouait de l’accordéon et Chuck Panozzo, la contrebasse. Cette chanson n’a jamais joué à la radio américaine, mais elle a été reprise dans plusieurs pays dans différentes langues et toujours avec la mandoline. Un top hit des palmarès allemand, autrichien et suisse.

Castle Walls: une chanson médiévale, mythologique et prophétique sur The Grand Illusion. Encore un beau vidéo est projeté sur le grand écran. Luc joue un lead synth sur cette pièce. J’aime de plus en plus cette chanson, c’est la préférée de Steve et c’est lui qui la chante.

Fooling Yourself: encore de l’album The Grand Illusion. Dans tout mouvement social, il y a une division entre les optimistes et les pessimistes, qui sont en colère et veulent détruire le système. Avec “Fooling Yourself”, Styx s’établit dans le camp des optimistes. Luc à la guitare acoustique 12 cordes. La chanson te dit d’arrêter de chialer et de devenir positif. C’est Claude Dansereau qui chante ici.
Sur le grand écran s’affiche ‘’COME ON’’ et ‘’ GET UP’’ pour nous faire chanter.
Jean Tardif aux claviers, très présents au début et à la fin de la chanson. C’est un virtuose.

Suite Madame Blue: d’Equinox. Un choix judicieux avant l’entracte. Suite Madame Blue est une métaphore pour les États-Unis. Une honnête évaluation de ce que l’Amérique signifie, le bon et le mauvais, et Dennys croit qu’il reste beaucoup à faire pour que l’Amérique  change pour le meilleur.
Mon amie Françoise dit à la blague : Ils ont composé cette chanson après avoir entendu ‘’La Dame En Bleu’’ de Michel Louvain. Hahaha.
Une vidéo avec Martin Luther King et Jimmy Carter. Des drapeaux, des armoiries et les noms des états américains ainsi que les autres territoires comme Hawaï, etc. C’est doux, Luc encore à l’acoustique 12 cordes, Steve chante et porte un beau coat jeans aux manches et poches style drapeau américain. À 1 :44 la batterie frénétique de Claude Cormier part, c’est rock pour quelques secondes et ça revient doux, ensuite arrive le tourbillon des synthétiseurs de Jean Tardif. À 3 :44 , la guitare sale de Luc pour un hard rock.


Le monde capote et nous nous sommes tous levés, c’était un climax suivi par les accords vocaux des 5 gars; America, America, America…
La tension était étourdissante. 400 fans avec le souffle coupé!

ENTRACTE : la bière coule à flot.

Entre les chansons, le public hurle, applaudit et siffle pour démontrer sa satisfaction.
Steve Forget fait la voix de Dennis DeYoung, Claude Dansereau la voix de Tommy Shaw, Jacques Mercier la voix de James Young.

Le chanteur ressemble à un mélange de Phil Colins et Robin Williams. Il chante bien et fort, presque pareil comme DeYoung. Il est capable de tenir une note très longtemps et
d’atteindre de très hautes notes. Parfois il joue la guitare harmonique et la guitare acoustique 12 cordes.


Je ne sais pas si le drummer de Styx était bon, mais je peux dire que Claude Cormier et un bon drummer. Souvent dans les groupes- hommage, les claviers n’ont pas toujours la  sonorité exacte que le vrai groupe, mais dans ce cas, si je peux vous affirmer,  les claviers sonnent identiquement comme ceux de Styx.
À plusieurs reprises, pour certaines chansons, on peut voir sur l’écran géant le groupe original Styx qui chante en spectacle. Le groupe sur scène chante en synchro avec la vidéo et c’est  très impressionnant. Je me demande bien comment techniquement ils ont réussi ce tour de force.

Atmosphère générale : les gens ont laissé tomber leurs inhibitions. Bien entendu, avec la boisson.

La suite de l’article, part 2, prochainement…

INFOGRAPHE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
ASSISTANTE RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
RÉDAC’CHEF: GÉO GIGUERE

1 Comment

1 Comment

  1. Ricardo Langlois..

    1 juin 2018 at 12:46

    Cool! de parler d’un groupe qui a toujours été apprécier des québécois…
    D’ailleurs Styx est dans le top 10 des bands préférés de Pop Rock (Référendum 1981)

    Tu aimes Styx…
    check le site tommyshaw.net (site bilingue)

    check la bande sonore de la 2e saison de Narcos…

    merci Luc!!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top