Albums

JP Ferland Jaune

 
Artiste : Jean-Pierre Ferland
Album : Jaune
Date de sortie : 1970
Label : Disques Barclay
 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est profilJPMartins.jpg.Par JP Martins

 

Enregistrement de Jaune

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est phptpalbumJauneg.jpg.10e album studio de Mr. Jean-Pierre Ferland, l’album fut produit et publié en 1970. Jaune marqua un tournant majeur au niveau de la chanson québécoise tant par sa musique très moderne que par la qualité sonore de l’enregistrement réalisé par André Perry à son studio. Ce fut un des premiers albums concept produit au Québec il suivait ainsi la trace du fameux medley de la face B de l’album Abbey Road des Beatles. Jean-Pierre s’entoura de 3 musiciens américains peu connus à l’époque, David Spinozza qui jouera plus tard avec Paul McCartney sur l’album Ram et avec Paul Simon. Le contrebassiste Tony Levin, qui sera plus tard reconnu comme un membre du groupe de Peter Gabriel, de King Crimson et aussi comme un des meilleurs bassistes. Le batteur Jim Young, quant à lui, jouera avec Ashford & Simpson, Ben E. King et Frank Sinatra. Le pianiste Michel Robidoux était aux claviers, synthétiseur et en a fait les arrangements. Il s’agit du premier album d’un artiste québécois à contenir le son du fameux synthétiseur Moog.
’’Ça a été des musiciens exceptionnels pour moi. J’ai vraiment aimé ça, ils m’ont fait grandir et évoluer énormément. Ils ouvraient des portes et pour eux c’était nouveau que les paroles soit si importantes et que la musique soit sur une base folklorique. Comme inspiration j’aimais beaucoup Simon et Garfunkel lorsque j’enregistrais l’album Jaune, Garfunkel qui venait de se séparer avec Paul Simon est passé au studio et il est resté autour à m’écouté chanter et par la force des choses on est ensuite devenus assez amis’’.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est studioPerry.jpg.
Lors de l’enregistrement de l’album en studio, c’était aussi la première fois que les Petits Chanteurs du Mont Royal collaboraient avec un artiste pour des enregistrements laïques. L’arrangement des cordes et les cordes furent confiés à Josianne Roy. Guido Basso quant à lui s’occupa des arrangements pour les cuivres et la direction de l’orchestre fut assuré par Buddy Fasano et Ant Phillips.

Soixante mille exemplaires de l’album se sont vendus en un an au Québec entre 1970 et 1971. Suivirent ensuite les fameux spectacles à la Place des Arts, dont un avec l’Orchestre symphonique de Montréal. Mr Ferland récidiva avec l’album Soleil qui prolongea la révolution causé par Jaune.
Une version remasterisé de l’album paru le 24 mai 2005. Elle fut produite à partir des bandes originales maitresses ce qui permit une clarté accrue et une des différences majeures notable se retrouve à la fin de God is American puisque le segment parlé a été réenregistré par Mr Ferland.
Considéré comme un album classique de la musique québécoise, il fut classé 71e plus important album canadien de tous les temps dans le livre de Bob Mersereau, publié en 2007 et intitulé The Top 100 Canadian Albums. Jaune et les trois albums studio d’Harmonium sont les seuls albums francophones faisant partie de la liste.

 

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top