Dossiers

Jeanpaul Lebeau de Batteur à Guitariste

Connaissez-vous Jay.P Lebeau alias Jeanpaul Lebeau?

 

Par Nathalie Ruscito

En 1966, Jay.P Lebeau a 16 ans et habite le quartier Rosemont aux limites de ville St-Michel. Il va à l’école anglaise Kennedy de Montréal. Ses amis d’enfance sont Jean Millaire, Richard Godin, Michel Pagliaro (son père avait une boutique de bonbons dans le quartier Rosemont). Il a côtoyé également beaucoup d’amis musiciens, ses copains de l’époque, Jean Beaulne, Louis Parizeau et Steve Fiset. Comme il est le septième d’une grande famille où tous sont des artistes et que la musique est très présente chez lui, son papa Jules Lebeau alias Jules Antoine de Cherbourg, traducteur, écrivain et chroniqueur pour le Journal La Presse durant plusieurs années, ce grand homme juge de Paix, qui a fondé beaucoup de choses comme le premier comité de citoyens à Montréal etc… bref, il fit construire un local de musique avec un drumbooth dans le sous-sol de leur maison. En plein effervescence du baby boomers il y avait beaucoup de jeunes et de musiciens à l’époque et bien, le sous-sol de leur maison s’est vite rempli et comme cela était très productif, le père de Jay.P devint le gérant de son tout premier groupe Les Dynamiques!

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est JeanPaulLebeau-1.jpg.

Jay.P de son surnom, est un excellent musicien, multi-instrumentiste, drummer, guitariste lead, bassiste et chanteur qui excella également en tant qu’arrangeur et auteur-compositeur reconnu.  Membre de l’Union des Artistes, de la CAPAC de la SOCAN, de la SUISSA etc. Il fut par ailleurs initié dès ses tout débuts aux arrangements musicaux par Robert Godin et à la composition par le non moins talentueux Michel PAG Pagliaro qui ont su lui inculquer les bonnes bases du métier.

Il fit également parti de nombreuses tournées promotionnelles dont les célèbres tournées Musi-Corama et bien d’autres. Il eut aussi comme gérant personnel, Pierre Gravel, J.C. Brosseau et Dominic Cobello. Il enregistra bon nombre de disques, fit plusieurs apparitions à la télévision dont, à la célèbre émission Jeunesse d’Aujourd’hui avec Pierre Lalonde à CFTM canal 10. Il fit plusieurs émissions de radio, sans compter les nombreuses scènes sur lesquelles il s’est produit. Jay.P a joué avec plusieurs groupes et artistes, parmi ceux-ci nous en dicterons quelques-uns, plus bas, durant les années 1970 jusqu’au début des années 1980. Par la suite dans le but de percer le marché américain, Jay.P s’est joint aux formations Morning Haze et Lavender Hill Mob (2 L.P. studio Morin Heights, (U.S.A. hits) ; Party’s Song et Give a Little Bit of What you Got sur étiquette United Artists). Leur tournée s’échelonna, jusqu’en Louisiane avec le célèbre groupe E.L.O. (Electric Light Orchestra) pour une tournée du Canada et des États-Unis.

Les King’s, avec Jean Millaire guitariste de Offenbach, Corbeau, Marjo. Le Nouveau Testament, avec Serge Laporte, guitariste de Estelle Esse, Léandre, le Groupe BILL. Les Tall Mud, avec également Serge Laporte et Germain Gauthier, auteur compositeur pour Nanette et plusieurs autres.

Bernard Bélanger, Jeanpaul Lebeau, Jean-Pierre Armand et Serge Laporte

Il enregistra également Le Québec Aux Québécois sous étiquette Barclay avec son groupe célèbre Les Tall Mud qui devint par la suite Le Nouveau Testament, sur décision de leur gérant, au studio d’André Perry à Morin Heights, qui se voulait la suite de la chanson Québécois de la Révolution Française avec Angelo Finaldi et Richard Tate. Il fut également membre du célèbre groupe Les Sinners avec François Guy et Charles Linton Prévost. Durant toutes ces années, il côtoya aussi Michel Pagliaro, Gilles Valiquette, Pierre Harel avec qui il partagea le plaisir d’écrire des chansons. Il fut également le drummer du groupe de Steve Fiset (Dans ma Camaro), durant de nombreuses années. Il aura au cours de sa carrière aussi travaillé en tant qu’auteur-compositeur dans les années ’70  en faisant partie des équipes d’artistes retenus pour travailler sur l’écriture des œuvres musicales pour la compagnie de disque Trans-Canada Records. Notez qu’il y avait aussi beaucoup de demandes pour les musiciens dans les années 60 et 70, par exemple, on pouvait y lire dans les journaux du temps ceci ; Tu es musicien, tu es chanteur, tu es auteur-compositeur, viens nous voir!  Signé; Trans-Canada Records… et il n’y avait pas que leurs demandes… très différent d’aujourd’hui…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est jay-and-the-Blue-Aces-1.jpg.

Jay.P aime bien également se joindre à des jams sessions avec d’autres musiciens. En 1987, il fonde le groupe Coyote Blues Band avec moi-même, Nathalie Ruscito, et oui j’ai eu la chance de travailler en tant que musicienne chanteuse et de partager la scène avec Jay.P et plusieurs artistes de renoms pendant plus de 20 ans, nous avons également composées et enregistrées plusieurs compositions ensemble dont trois concepts d’albums qui furent subventionnés.  En 1994, nous avons composé et écrit des chansons qui ont été diffusées sur les ondes des radios américaines, dont le titre Sweet Mississipi Blues fut choisi par Jim Corcoran pour faire l’ouverture d’un méga-concert en Suisse afin d’aider la Louisiane à se rebâtir suite à l’ouragan Jane. Cette chanson qui a fait longtemps partie des programmations, nous a donné la chance de devenir membres actifs de la SUISSA, organisme équivalent de la SOCAN en Suisse. Par la suite, vers la fin des années 1990, il créa son groupe Jay & Blue Aces avec qui il enregistra deux albums compilations durant la dernière décennie.  Avec ce groupe, Jeanpaul Lebeau a partagé la route avec plusieurs artistes invités connus dont; Jean Millaire, Jim Zeller, François Jean, Marc Javelin, Tony Roman, Michel Stax, Boule Noire… et moi.  En 1998, son groupe Blue Aces a fait la tournée dans plusieurs festivals au Québec ; Les Nuits Blues Laurentides, Lachute en Blues, le festival Concert sur le Lac de Sainte-Agathe-des-Monts et le FestiBlues International de Montréal.

Festival Nuits Blues Laurentides 2009, Nathalie Ruscito en compagnie des artistes de la programmation, Jim Zeller, Samantha-Jane Ruscito, Jay.P Lebeau, David Whithouse, Gilles Masse, Christine Thibeault, Freddy Freedom, Guy St-Laurent et Michel Sanders

Précisons que le talentueux Jay.P a également été certifié de l’Académie des Arts du Canada comme graphiste et il avait un réel talent ce qui ajouta plusieurs cordes à son arc. Il a travailler d’ailleurs pour Robert Godin les Guitares NORMAN à Campton en Estrie et un de ses dessins à été longtemps affiché chez Steve Music Store. Comme il aimait faire des portraits, des paysages etc. il devint propriétaire d’un garage dans les année 70 à Napierville, il dessinait des paysages sur les voitures comme son ami L’Artiste avec son partenaire René Fournier. Ils offraient également un service de custom car sur les autos et les bikes… ils ont ainsi remporté le prix de la première position au Québec, à la Place Bonaventure à l’Exposition des voitures Customs Cars en 1974 avec une Chevelle verte 1965… Par ailleurs, spécialiste également des faux-finis, vers la fin des années 90, Jay.P rénova le Théâtre d’Outremont avant sa réouverture et obtint carte blanche pour faire la deuxième entrée sur la scène… Ce n’est pas peu… comme quoi quand on est artiste on l’est jusqu’aux bouts des doigts!!!

Jay.P explique : Mon Chevelle 65… il y a plusieurs années, j’avais un Paint shop, avec des chums on avait travaillé sur ce char-là pas mal de temps, c’était dans les années 70… des bons souvenirs!

Voici un vidéo de  Blue Aces Blues Band au Festival Nuits Blues Laurentides en 2008, avec la chanson SOS, composée par moi et Jay.P.  Et aussi la chanson She’s Got a Ring on his Nose and a Ring on her Hand, du légendaire groupe Savoy Brown chantée et  interprétée par Jay.P à la guitare et au vocal, une reprise tirée de leur dernier album Boogie Nights sur ReverbNation… Keep on Rocking!

 

 

 

Nous reparlerons du Coyote Blues Band avec le tandem Ruscito/Lebeau dans un autre article à venir!

 

BANNIÈRE: DANIEL MARSOLAIS
WEBMESTRE: STEVEN HENRY
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

To Top